The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX ÉVÊQUES DE COLOMBIE
EN VISITE "AD LIMINA APOSTOLORUM"

20 novembre 1979

 

Bien-aimés frères dans l'épiscopat,

J'ai une fois de plus la joie de voir un groupe nombreux d'évêques de Colombie unis à moi dans cette communion renouvelée de sentiments ecclésiaux et d'affection mutuelle, objectif et fruit de la visite ad limina.

Votre présence, que j'apprécie vivement me fait penser instinctivement aux membres de l'épiscopat de votre pays qui vous ont précédés. J'ai l'impression de prolonger en ce moment les contacts que j'ai eus avec eux, les réflexions que j'ai faites et qui viennent aujourd'hui recevoir un complément dans cette rencontre.

2. Une note particulière caractérise notre réunion d'aujourd'hui car, chers frères, comme prélats des divers vicariats apostoliques et préfectures apostoliques de Colombie, vous m'apportez la présence spécifique de l'Église missionnaire dans votre pays.

Aussi, ma première parole sera-t-elle pour exprimer mon estime et ma satisfaction pour le dévouement avec lequel vous vous prodiguez pour édifier et consolider l'Église dans chacune des portions ecclésiales confiées à vos soins et à vos responsabilités personnelles.

Dans cette tâche, si vitale et méritoire, vous recevez une aide précieuse de la part des congrégations et des instituts religieux qui œuvrent dans vos circonscriptions missionnaires. Je désire en conséquence exprimer ici ma profonde satisfaction et ma vive gratitude auxquelles je joins le témoignage de ma bienveillance et mes éloges les plus vifs pour les membres de ces méritantes familles religieuses qui dépensent tant de généreuses énergies dans cette mission, au milieu des nombreuses difficultés de l'environnement et avec de grandes privations. Que le Seigneur les récompense abondamment ! Ce sont des sentiments que j'étends à tous les autres — aux religieuses principalement — qui prêtent avec abnégation leurs services dans une étroite collaboration avec vous.

3. Je sais que vous vous efforcez actuellement de cultiver intensément les vocations indigènes. J'en suis fort heureux et je vous encourage à ne pas ménager vos énergies pour progresser sur cette voie orientée vers les besoins essentiels et prioritaires de l'Église.

Toutefois, si nous considérons le panorama global de l'Église en votre pays, nous pourrions nous demander si d'autres nations plus privilégiées ne seraient pas en mesure de vous prêter une aide valide en mettant généreusement à votre disposition des évangélisateurs, surtout des prêtres et des religieux, qu'ils semblent en mesure de vous donner.

Cette aide fraternelle entre les diverses communautés ecclésiales, outre qu'elle est un signe évident de communion dans le Christ et de maturité dans la manière de vivre la foi catholique, outre qu'elle contribue à corriger des déséquilibres importants dans les forces d'évangélisation, favorise également et de manière importante l'élévation de vos circonscriptions missionnaires au rang de diocèses de droit commun, objectif que je considère moi-même très favorablement et désire réaliser dès que les circonstances le permettront.

La conscience active de l'aide qu'une Église particulière peut et doit donner à celles qui sont moins favorisées en artisans de la pastorale et en ressources matérielles, loin de diminuer les propres énergies, revitalisera les mécanismes avec sa force intérieure, suscitant de nouvelles forces de générosité et de fécondité ecclésiales qui sont la récompense de la propre ouverture à la charité dynamique de l'Évangile, et la semence de bénédictions divines sûres.

Ainsi donc, si la dimension missionnaire est une conséquence de la vocation chrétienne et si "L'Église entière est missionnaire et l'œuvre d'évangélisation un devoir fondamental du peuple de Dieu" (Ad Gentes, 35), char que communauté diocésaine — avec son pasteur, ses prêtres, ses religieux et religieuses, ses laïcs — doit transformer en réalité cette amplitude d' objectifs ecclésiaux qui s'étendent aux autres communautés-sœurs dans la foi.

Il y a ici une tâche fraternelle d'évangélisation pour tous et plus spécifiquement pour les pasteurs, donc, comme le rappelle Vatican II, "dans son diocèse avec lequel il ne fait qu'un, l'évêque, quand il anime, fait avancer, dirige l'œuvre missionnaire rend présents et pour ainsi dire visibles l'esprit et l'ardeur missionnaire du Peuple de Dieu, en sorte que tout le diocèse devient missionnaire" (Ad Gentes, 38).

4. Au terme de votre visite au Siège de Pierre, vous vous apprêtez maintenant à retourner au sein de vos communautés pour continuer l'œuvre d'évangélisation. Une œuvre dans laquelle s'harmonisent les deux faces : la prédication persévérante du message de salut du Christ et l'assistance à ceux qui vivent dans la misère et les privations.

Je voudrais que la parole du Pape parvienne, personnelle et pleine d'affection, à chaque membre de l'Église qui travaille avec vous dans la vigne du Seigneur. Pour l'encourager dans sa lutte pour le royaume du Christ, pour la diffusion de la foi et pour qu'on vive celle-ci, pour la joyeuse fermeté en attendant l'accomplissement de notre espérance. Et en même temps pour manifester mes éloges pour le méritoire dévouement en faveur des plus nécessiteux, des plus pauvres de tous ceux qui ne reçoivent peut-être jamais que l'appui et l'aide qu'inspire la charité faite au nom du Christ. Que tous ceux qui rendent ainsi réelle la présence empressée de l'Église sachent que le Pape est à leurs côtés, les accompagne et les encourage.

Je termine, bien-aimés frères, en vous assurant que ces intentions je les confie à la prière pour que la grâce divine se répande en abondance sur chaque membre de vos Églises locales et sur toutes leurs initiatives.

Que Celui qui dispense tout bien mène à sa plénitude l'œuvre commencée ! Que Marie la Mère de l'Église, Étoile de l'évangélisation, modèle parfait de vie chrétienne, vous soutienne dans cette marche difficile et fasse qu'elle laisse un sillage fécond de réalisatons évangéliques et humaines dans une projection totale vers le Christ et nos frères.

Pour qu'il en soit ainsi je vous donne ma bénédiction qui s'étend à tous vos collaborateurs et fidèles.

 

 © Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

 

top