The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSOLIQUE AUX ÉTATS-UNIS

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
EN LA CATHÉDRALE SAINTE-CROIX

Boston, 1er octobre 1979

Cher Cardinal Medeiros, chers frères et sœurs dans le Christ,

En ce premier jour de ma visite pastorale aux Etats-Unis d'Amérique, c'est une grande joie pour moi de venir en cette ville de Boston, en cette cathédrale, d'aller ce soir au "Common Boston" et d'avoir ainsi l'occasion de prendre contact avec la communauté catholique. C'est la première fois dans l'histoire qu'un successeur de Pierre est accueilli dans ce milieu. En cette extraordinaire circonstance, je désire rendre hommage à la Très Sainte Trinité au nom de laquelle je suis venu ici. Et je fais mien propre le salut de l'apôtre Paul aux Corinthiens : "A vous qui avez été consacrés dans le Christ Jésus, appelés à être saints avec tous ceux qui en quelque lieu que ce soit invoquent le nom de Jésus Christ notre Seigneur, le leur et le nôtre ; à vous grâce et paix de par Dieu, notre Père et le Seigneur Jésus Christ !" (1 Co 1, 2-3).

A vous, Cardinal Medeiros. Archevêque de Boston, mes plus cordiaux remerciements pour votre accueil d'aujourd'hui. Dans votre église cathédrale, je suis heureux de vous réitérer l'expression de ma profonde estime et de mon amitié. Mes chaleureuses salutations également aux évêques auxiliaires et à tout le clergé tant diocésain que religieux : vous êtes mes frères, prêtres en vertu du sacrement de l'Ordre sacré. Par votre sacerdoce, vous êtes également le don de Dieu à la communauté chrétienne. Comme vous êtes des serviteurs de l'Evangile, vous voudrez toujours être proches du peuple et de ses problèmes. Comme vous prenez part au sacerdoce du Christ, votre présence dans le monde sera toujours caractérisée par le zèle du Christ qui vous a choisis en vue de la construction de son Corps, l'Eglise (cf. Ep 4, 12).

Je désire vous donner une bénédiction spéciale, à vous religieux, frères et sœurs qui avez consacré votre vie à Jésus-Christ. Puissiez-vous trouver toujours votre joie dans son amour. Et à vous tous, laïcs de ce diocèse, associés au Cardinal et au clergé dans une mission commune, j'ouvre mon cœur, dans l'amour et la confiance. Vous êtes ceux qui œuvrent pour l'évangélisation dans les réalités de la vie quotidienne, et vous témoignez de l'amour du Christ dans le service que vous prêtez à vos frères, hommes et femmes, à commencer par vos familles.

A vous tous, je veux dire que je suis très heureux de me trouver parmi vous. Je prie pour chacun de vous, vous demandant de rester toujours unis en Jésus-Christ, afin qu'ensemble nous puissions "manifester au monde notre unité: en annonçant le mystère du Christ, en révélant la dimension divine et en même temps humaine de la Rédemption, en luttant avec une inlassable persévérance pour la dignité que tout homme a acquise ou peut acquérir continuellement dans le Christ" (Redemptor Hominis, 11). Puisse cette cathédrale consacrée à la Sainte Croix, nous rappeler la grandeur de notre vocation, car, de par le mystère de l'Incarnation et le Sacrifice rédempteur de Jésus sur la croix, nous partageons "les incommensurables richesses du Christ" (Ep 3, 8).

De cette cathédrale, j'envoie un salut à toute la population de Boston : particulièrement à ceux qui, peu importe la raison, sont aux prises avec la souffrance ; aux malades, aux convalescents, aux bannis de la société, à ceux qui ont perdu leur foi en Dieu et dans les hommes. J'apporte à tous un message d'espérance et de paix — l'espérance et la paix du Christ Jésus. Pour lui, tout être humain a une valeur et une dignité immenses, et en lui se trouvent tous les trésors de la justice et de l'amour.

Dans cette ville de Boston, je salue une communauté qui, au milieu des vicissitudes de l'histoire, est toujours parvenue à changer tout en demeurant fidèle à elle-même - une communauté où des hommes de milieux divers, de convictions religieuses différentes, de races et de cultures variées, ont su trouver de justes solutions à leurs problèmes et créer une famille où la dignité humaine de chacun est respectée. En honneur des citoyens de Boston qui ont hérité d'une tradition d'amour et de sollicitude fraternelle, je voudrais rappeler les paroles d'un des fondateurs de cette ville. Durant la navigation vers l'Amérique qui allait être leur nouvelle patrie, il dit à ses compagnons : "Nous devons nous aimer ardemment d'un cœur pur ; nous devons porter le fardeau les uns des autres". Ces paroles si simples donnent une profonde signification à notre vie : notre vie de frères en Jésus-Christ.

Que la paix de Dieu descende sur cette ville de Boston et apporte de la joie à toute conscience, de la joie à chaque cœur !

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

top