The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSOLIQUE AUX ÉTATS-UNIS

CÉRÉMONIE DE BIENVENUE

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II 

Boston, 1er octobre 1979

Loué soit Jésus-Christ,

C'est pour moi une très grande joie de me trouver ici, aux États-Unis et d'entreprendre ma visite pastorale à l'Église catholique de ce pays et, en même temps de saluer toute la population américaine quelle que soit son origine, sa couleur, ses convictions religieuses.

Je suis particulièrement reconnaissant pour les souhaits de bienvenue qui m'ont été adressés au nom du Président Carter que je remercie très sincèrement pour son invitation aux États-Unis. Je pense déjà à l'entretien que j'aurai avec lui après ma visite aux Nations Unies.

J'adresse également mes remerciements au Cardinal Archevêque de Boston qui m'offre la première hospitalité aux États-Unis, en cette ville historique. Je remercie sincèrement la Conférence épiscopale et, en particulier, tous les évêques qui m'ont si aimablement prié de venir chez eux. Mon seul regret est de ne pouvoir accepter toutes les invitations qui m'ont été adressées par des autorités religieuses et civiles, par des particuliers, des familles et des groupes.

De nombreux côtés — catholiques, protestants, juifs — l'Amérique m'a ouvert son cœur. Quant à moi, je viens à toi, Amérique, avec des sentiments d'amitié, de respect, d'estime. Je viens ici en homme qui te connaît déjà et t'aime, quelqu'un qui te souhaite de pouvoir réaliser ton destin de service en faveur du monde. Il m'est permis, une nouvelle fois, d'admirer la beauté de cette terre qui règne entre deux océans ; il m'est donné une fois de plus de faire l'expérience de la chaleureuse hospitalité du peuple américain.

Bien qu'il ne me soit pas possible d'entrer dans chaque logis, de saluer chaque homme et chaque femme, de caresser chaque enfant dont les yeux rayonnent d'innocence et d'amour, je me sens cependant tout proche de chacun de vous, et vous tous, vous vous trouvez dans mes prières.

Qu'il me soit permis d'exprimer mes sentiments en empruntant les termes lyriques d'un de vos propres chants : "Amérique ! Amérique ! Que Dieu répande ses grâces sur toi et te comble de fraternité pour ton bien, d'un océan à l'autre".

Et que la paix du Seigneur t'accompagne toujours ô Amérique.

 

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

top