The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE AUX ÉTATS-UNIS

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
EN LA CATHÉDRALE UKRAINIENNE
DE L'IMMACULÉE CONCEPTION

Philadelphie, 4 octobre 1979

Loué soit Jésus-Christ !

C'est avec ce salut chrétien que je m'adresse à vous en votre langue maternelle, avant de commencer à vous parler en anglais.

En premier lieu je salue tous les Hiérarques ici présents, tant de la circonscription métropolite de Philadelphie que de celle de Pittsbourgh.

Je salue particulièrement le Métropolite de Philadelphie, nouvellement nommé.

Je vous salue tous cordialement, chers fidèles de la circonscription métropolite ukrainienne de Philadelphie qui êtes venus vous réunir ici, en ce temple de la Très Sainte Mère de Dieu, pour honorer en ma personne le successeur de Pierre sur la Chaire de Rome, Vicaire du Christ sur la terre.

Sur vous tous, chers frères et sœurs, j'invoque l'abondance des grâces du Dieu Tout-Puissant, par l'intercession de Marie, Vierge Immaculée, à qui est dédiée votre cathédrale.

Je vous bénis tous de grand cœur !

Loué soit Jésus-Christ !

"Or voici qu'à présent, dans le Christ Jésus... vous êtes concitoyens des saints, vous êtes de la Maison de Dieu. Car la construction que vous êtes a pour fondation les apôtres et les prophètes et pour pierre d'angle le Christ Jésus lui même" (Ep 2, 13. 19-20). C'est en ces termes que saint Paul rappelle aux Éphésiens l'extraordinaire grâce qu'ils ont reçue en devenant membres de l'Église. Ces paroles sont tout aussi valables aujourd'hui. Vous faîtes partie de la Maison de Dieu. Vous, membres de la tradition ukrainienne, vous faites partie d'un édifice qui a pour base les apôtres et les prophètes et Jésus lui-même comme pierre d'angle. Tout est advenu conformément au dessein providentiel de Dieu.

Il y a quelques années mon bien-aimé Prédécesseur Paul VI offrit une pierre de la tombe de saint Pierre pour la construction de cette magnifique cathédrale dédiée à Marie Immaculée. Paul VI voulait faire de ce don le symbole visible de l'amour et de l'estime du Siège apostolique de Rome pour l'Église ukrainienne. En même temps, cette pierre devait constituer un signe de la fidélité de l'Église ukrainienne au Siège de Pierre. Par ce geste profondément symbolique, Paul VI réaffirmait l'enseignement de l'Apôtre Paul contenu dans l'Épitre aux Éphésiens.

Aujourd'hui, comme successeur de Paul VI sur la Chaire de Pierre, je viens visiter cette magnifique cathédrale nouvelle. Je me réjouis de cette occasion et j'en profite pour vous donner l'assurance, en tant que Pasteur universel de l'Église, que tous ceux qui ont hérité de la tradition ukrainienne ont un rôle important et bien défini à remplir au sein de l'Église catholique.

Selon le témoignage de l'histoire, de nombreux rites et traditions se sont développés dans l'Église depuis le moment où, de Jérusalem, elle s'est répandue dans le monde et s'est incarnée dans la langue, dans la culture et dans les traditions humaines des différents peuples qui accueillirent, de grand cœur l'Évangile. Bien loin d'être un signe de déviation, d'infidélité ou de division ces différents rites et traditions sont en fait une preuve incontestable de la présence du Saint-Esprit qui, sans cesse, renouvelle et enrichit l'Église, royaume du Christ déjà présent sous une forme mystérieuse (cf. Lumen Gentium, 3).

Les différentes traditions au sein de l'Église expriment la multiplicité des moyens qu'a l'Évangile pour s'enraciner et fleurir dans la vie du peuple de Dieu. Elles sont le signe vivant de la richesse de l'Eglise. Chacune, tout en étant unie à toutes les autres "dans la même foi. les mêmes sacrements et le même gouvernement" (Orientalium Ecclesiarum, 2) se manifeste néanmoins avec sa propre liturgie, sa discipline ecclésiastique et son patrimoine spirituel. Chaque tradition allie aux expressions artistiques particulières et aux simples intuitions spirituelles particulières sa propre expérience particulière vécue dans la fidélité au Christ.

C'est en vue de ces considérations que le Concile Vatican II a déclaré : "L'histoire, les traditions et la plupart des institutions ecclésiastiques attestent hautement combien les Églises orientales ont mérité de l'Église Universelle. Aussi le Saint Concile entoure ce patrimoine ecclésiastique et spirituel de l'estime qui lui est due et des louanges qu'il mérite à bon droit; mais de plus, il le considère fermement comme patrimoine de toute l'Église du Christ" (Orientalium Ecclesiarum, 5).

C'est depuis bien longtemps que moi-même j'ai la plus grande estime pour le peuple ukrainien. Je suis au courant des multiples souffrances et injustices que vous avez dû endurer. Ces faits ont été et sont encore pour moi un sérieux motif de grande préoccupation. Et j'ai conscience également de toutes les difficultés que l'Église catholique ukrainienne a du affronter tout au long des siècles pour rester fidèle à l'Évangile et unie au successeur de Pierre Je ne saurais oublier les innombrables martyrs ukrainiens des temps passés et même des époques récentes ; des martyrs souvent anonymes qui ont mieux aimé perdre la vie que perdre la foi. J'évoque ceci pour faire comprendre ma profonde estime pour l'Église ukrainienne et pour sa fidélité trempée dans la souffrance.

Je voudrais vous parler également selle que le Siège apostolique de Rome se préoccupe vivement de les protéger et de les encourager. À leur tour, les communautés ecclésiales qui suivent ces traditions sont appelées à adhérer avec amour et respect à quelques formes particulières de discipline que mon Prédécesseur et moi-même. assumant nos responsabilités à l'égard de l'Église universelle, avons estimées nécessaires pour le bien de tout le Corps du Christ.

L'unité catholique dépend dans une large mesure de la charité mutuelle. N'oublions pas que l'unité de l'Église jaillit de la Croix du Christ. Lui qui a brisé les barrières du péché et les divisions et nous a réconcilié avec Dieu et entre nous : cet acte unificateur, Jésus l'a prédit lorsqu'il dit : "et moi, élevé de terre, j'attirerai tous les hommes" (Jn 12, 32). Si nous continuons à imiter l'amour de notre Sauveur Jésus, sur la Croix, et si nous persévérons dans notre amour mutuel, alors nous maintiendrons les liens d'unité dans l'Église et nous témoignerons de la réalisation de la prière du Christ : "Père... fais qu'ils soient tous une seule chose" (Jn 17, 11).

Aujourd'hui et pour toujours je vous confie à la protection de Marie Immaculée, Mère de Dieu et Mère de l'Église. Je sais que vous la vénérez avec grande dévotion. Cette magnifique cathédrale dédiée à l'Immaculée Conception est un témoignage éloquent de cet amour filial. Depuis des siècles, notre Mère bénie est la force de votre peuple au milieu des souffrances, et son intercession amoureuse est pour lui un motif de joie.

Continuez à vous confier à sa protection.

Continuez à être fidèles à son Fils, notre Seigneur Jésus Christ. Rédempteur du monde.

Et que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ vous accompagne à jamais !

© Copyright 1979- Libreria Editrice Vaticana

top