The Holy See
back up
Search
riga

VISITE AU SANCTUAIRE DE POMPÉI

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À SON ARRIVÉE À POMPÉI

21 octobre 1979

En mettant pied sur le sol béni de cette Prélature de Pompéi où s'élève le célèbre sanctuaire de la Très Sainte Vierge Marie du Rosaire, je désire exprimer ma profonde reconnaissance à M. le Maire pour les belles paroles avec lesquelles il s'est fait l'interprète de l'aimable disposition d'esprit des habitants de Pompéi et de tous les pèlerins venus de la région campanienne et des régions voisines, attirés par la présence du Pape et le charme attrayant que la Vierge Très Sainte ne cesse d'exercer sur ses fils dévots.

Chers frères et sœurs !

Je suis heureux de me trouver parmi vous et Je vous remercie vivement pour l'invitation à visiter cette antique terre que vous m'avez adressée par la voix de votre dévoué Prélat, Mgr Domenico Vacchianio. Cette terre a connu des épreuves et des catastrophes naturelles, mais elle a également été illuminée par de très nombreux siècles de foi chrétienne, une foi chrétienne qui a donné à l'histoire la plus récente de nobles et fortes figures de témoins de l'Évangile comme celle, resplendissante, du Vénérable Bartolo Longo, fondateur inspiré du Sanctuaire.

Je vous remercie surtout pour avoir voulu vous unir à moi en cette importante circonstance qui me permettra sous peu, de m'agenouiller devant l'image vénérée de la Vierge du Rosaire pour lui exprimer ma filiale reconnaissance et lui renouveler ma confiance sans limites, après l'heureux accomplissement de mon récent voyage apostolique en Irlande et aux États-Unis que j'avais confié à son regard maternel.

Ici où la voix et l'œuvre de Marie résonnent pour proclamer le salut des hommes, j'aime adresser une pensée reconnaissante à tous ceux, prêtres, religieux, religieuses et laïcs, qui se sont prodigués pour que ces nobles intentions puissent se réaliser pleinement. Un salut également à tous ceux qui se consacrent avec dévotion aux œuvres de bienfaisance qui fleurissent à l'ombre du Sanctuaire pour l'assistance et la promotion des classes les moins privilégiées, c'est-à-dire les pauvres, les opprimés, les marginaux. Je pense aux jardins d'enfants, aux écoles, aux lieux de récréation, aux ateliers et surtout à l'orphelinat féminin et aux réfectoires pour les enfants des prisonniers, eux qui ont tant besoin de compréhension humaine et chrétienne. Puisse votre activité trouver le plus valide soutien et le meilleur des réconforts dans un pieux et constant recours à Marie !

Quant à moi, je ne cesse de prier la Vierge du Rosaire pour que, de son Sanctuaire, elle veille sur tous les habitants de cette vallée de Pompéi, et, comme le demandait le Vénérable Longo, qu'elle veille toujours "sur nos familles, sur l'Italie, sur l'Europe, sur le monde".

Animé de tels sentiments, je vous bénis au moment où je m'apprête à franchir le seuil du Sanctuaire.

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

    

top