The Holy See
back up
Search
riga

VISITE AU SANCTUAIRE DE POMPÉI

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
DANS LE SANCTUAIRE DE LA VIERGE DU ROSAIRE DE POMPÉI

21 octobre 1979

Très chers frères et sœurs !

Je suis venu en ce Sanctuaire, en esprit d'humble et fervent pèlerinage pour vénérer la Vierge Très Sainte et réaliser comme un vœu secret de piété, de reconnaissance et d'amour.

1. Je la salue tout d'abord, Elle, la Vierge qui, de sa prodigieuse image vénérée, nous unit tous avec cette "douce chaîne" qu'est le saint rosaire. Elle nous l'offre, elle nous le propose, nous le recommande comme un moyen simple, humble, mais riche et efficace, de prière chrétienne.

J'ai également eu un bref entretien avec mes confrères dans l'Épiscopat, vos bien-aimés Pasteurs, auxquels je désire réitérer mes sentiments d'estime et de reconnaissance pour l'invitation qu'ils m'ont adressée.

Et maintenant je vous salue tous, vous ici présents qui avez le bonheur d'exercer votre activité ou de vivre votre existence quotidienne sous le regard aimant et le sourire maternel de la Vierge.

2. D'abord, c'est à vous, mes chers frères prêtres que je désire adresser mes éloges et mes encouragements qui sont éloges et remerciements de l'Église, pour votre zèle dans le ministère de la prédication de la Parole de Dieu, si nécessaire à l'homme d'aujourd'hui toujours à la recherche, anxieuse et inquiète, de la vérité, et encore pour votre attachement dévoué au ministère du sacrement de la Réconciliation dans lequel vous avez la très noble tâche et l'ineffable joie de pouvoir dire, comme Jésus, aux âmes repenties: "Tes péchés te sont remis" (cf. Mt 9, 2), et enfin pour le ministère de la prière qui trouve en vous des guides et des animateurs pour les multitudes de pèlerins qui fréquentent ce Sanctuaire. Oui, parce que ce temple consacré à la Vierge de Pompéi est un lieu où l'on prie, où l'homme vient accomplir le geste d'adoration et de supplication envers Dieu Créateur et Rédempteur ; c'est un lieu où l'on écoute religieusement la Parole de Dieu pour qu'elle devienne lumière de notre chemin ; c'est un lieu où l'homme retrouve le pardon du Père céleste.

Je sais que bien souvent votre continuel effort apostolique est dur et harassant, généralement secret et silencieux, connu seulement de Dieu qui saura vous récompenser avec abondance. Poursuivez généreusement votre ministère, conscients d'être, dans les mains de Dieu, des instruments de salut, des donateurs de paix et de sérénité pour les âmes.

3. Et vous aussi, je vous salue, sœurs religieuses qui perpétuez l'extraordinaire héritage spirituel de votre Fondateur, le Vénérable Bartolo Longo, ainsi que son message et ses exemples de foi et de charité. Entraîné par son ardente dévotion envers la Mère de Dieu, et confiant en la divine Providence, il entreprit en mai 1876 — comme on le sait —la construction de ce temple, aujourd'hui célèbre dans le monde entier. Mais il voulut aussi créer autour du Sanctuaire toute une série d'admirables œuvres éducatives et caritatives, particulièrement en faveur des garçonnets et fillettes, au point que tout ce complexe fut défini : "la citadelle vivante de la charité". À la base de toutes ces réalisations, il y avait la profonde conviction du Vénérable que celui qui aime Dieu aime aussi le prochain (cf. Jn 4,21).

Aussi, vivez dans votre consécration l'amour envers Dieu à qui vous avez donné toute votre vie, tout votre cœur, toute votre volonté ; mais vivez aussi, non moins intensément et concrètement, l'amour envers nos frères nécessiteux — spécialement les plus petits — avec généreuse disponibilité et avec immense joie, conscientes du fait que "celui qui aime son prochain accomplit la loi" (Rm 13, 8).

4. A vous, petits garçons et filles, qui passez sereinement votre enfance tout près de la Vierge, j'adresse un affectueux et paternel salut. Vous savez combien Jésus aimait les petits enfants ! Et eux, éblouis par sa parole et par sa personnalité lui manifestaient avec exubérance leur affection ; et Jésus voulait demeurer au milieu des petits, ne permettait pas aux Apôtres de les éloigner de Lui : "Laissez venir à moi les petits enfants car c'est à leurs pareils qu'appartient le royaume de Dieu" (Lc 18, 16) —disait-il — ne les empêchez pas. Le Pape lui aussi, comme Jésus, vous aime beaucoup ; il se confie à vos prières et aujourd'hui, en cette rencontre, il vous dit : Soyez toujours les sincères et fidèles amis de Jésus ; étudiez ses exemples, sa vie, ses enseignements contenus dans le Saint Évangile. Mais être de sincères et fidèles amis de Jésus signifie le suivre, mettre chaque jour en pratique ce qu'il a dit. Alors vous serez vraiment heureux, parce que vous serez des chrétiens exemplaires et de bons citoyens.

5. Je ne puis manquer pour finir d'exprimer mes salutations et ma satisfaction au personnel de l'Imprimerie de l'Avvenire. Avant tout je vous remercie pour le précieux travail que vous accomplissez afin qu'arrive à temps partout en Italie un quotidien qui entend informer objectivement au sujet des événements et, également, former ses propres lecteurs selon des vues chrétiennes. De cette façon vous collaborez à une authentique œuvre d'apostolat si méritoire aux yeux du Seigneur. Donnez toujours un généreux et limpide témoignage de foi dans la famille et dans la société, et de continuelle cohérence entre les idées et la vie.

Sur vous tous, très chers frères et sœurs j'invoque la céleste protection de la Très Sainte Vierge Marie et, de tout cœur. Je vous donne à tous ma bénédiction apostolique.

Amen.

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

        

top