The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX ÉVÊQUES DE COLOMBIE
EN VISITE AD LIMINA APOSTOLORUM 


Lundi 29 octobre 1979

 

Vénérables frères en l'épiscopat,

Je vous accueille avec une joie profonde en cette rencontre collective qui m'incite à porter un regard plein d'affection sur la chère Église de Colombie que vous représentez ici et qui s'est faite pèlerin spirituel pour voir le Successeur de Pierre avec vous et avec nos frères les évêques qui vous ont précédés.

En ces moments de communion, réunis au nom du Seigneur, nous sentons également la présence de vos prêtres, religieux, religieuses, séminaristes, membres des mouvements d'apostolat et tout le peuple fidèle au service de qui, dévoué et joyeux, nous presse le mandat d'amour du divin Maître.

En effet, l'amour de l'homme, image de Dieu, est un renforcement de notre foi dans le Seigneur, un don qui nous unit dans l'Église, sacrement universel de salut.

La vision de la foi au service de l'homme, de tous les hommes, principalement des plus nécessiteux, implique que l'exercice de la mission absolument primordiale de l'évangélisation, et en celle-ci de la catéchèse "ne cède en rien à n'importe quelle autre préoccupation" (Catechesi tradendae, n. 65). L'évangélisation et la catéchèse conçues de manière adéquate constituent l'axe portant même de votre sollicitude pastorale. Comme l'exprime opportunément le Document de Puebla "le service en faveur des pauvres exprime dans quelle mesure nous sommes vraiment les disciples du Christ. Le meilleur service que l'on puisse rendre à l'homme est l'évangélisation qui le dispose à se réaliser comme fils de Dieu, le libère des injustices et favorise sa promotion intégrale" (n. 1145).

L'évangélisation tient une place irremplaçable dans la famille en faveur de laquelle vous devez vous dévouer sans pause, avec vigueur et espérance. Dans les foyers, le visage de Dieu, se découvre dans la prière, en elle se purifient les valeurs du véritable humanisme et l'Église croit. Au début de cette année j'ai affirmé : "Les problèmes humains les plus profonds se rattachant à la famille... L'Église veut rappeler qu'à la famille se rattachent les valeurs fondamentales qu'on ne saurait violer qu'au prix d'incalculables dommages de nature morale... Il faut défendre ces valeurs fondamentales, avec ténacité et fermeté, parce que leur violation cause d'incalculables dommages à la société et, en dernière analyse à l'homme... La première de ces valeurs est celle de la personne qui s'exprime dans l'absolue fidélité réciproque jusqu'à la mort... La conséquence de cette affirmation de la valeur de la personne qui s'exprime dans les rapports mutuels entre les conjoints doit comporter également le respect de la valeur personnelle de la nouvelle vie, c'est-à-dire de l'enfant, dès le premier moment de sa conception. L'Église ne saurait jamais reculer devant son de voir qui est de sauvegarder ces deux valeurs liées à la vocation de la famille" (Homélie du 31 décembre 1978, cf. ORLF du 9 janvier 1979).

Vous savez également combien grande est l'espérance que mettent en la jeunesse l'Église et le Pape. Répétez à vos jeunes ce que j'ai dit aux jeunes d'Irlande : "Je crois à la jeunesse de tout mon cœur et de toute ma conviction". Efforcez-vous par tous les moyens d'assurer aux enfants et aux jeunes une catéchèse des plus soignées : une catéchèse intégrale, fidèle au contenu total de l'Évangile, dans un langage adapté qui n'affaiblisse pas le contenu du Credo, qui ne trouble pas les esprits, qui forme des chrétiens fermes dans l'essentiel et humblement heureux dans leur foi. Voilà quelques-uns des points auxquels je me réfère amplement dans ma récente Exhortation apostolique sur la catéchèse et que j'offre à tous ceux qui sont engagés dans cette noble tâche que l'Église leur confie.

Continuez à encourager tous les sains efforts qui s'exercent dans le domaine de la catéchèse. Il faut aussi reconnaître que, par malheur, n'ont toutefois pas manqué "des publications et des essais équivoques et dommageables aux jeunes et à la vie de l'Église" (Catechesi tradendae, 49). Il est regrettable que parfois elles se répandent, se soustrayant à la vigilance des pasteurs. L'Esprit nous presse à communiquer les certitudes de notre foi. Plaise à Dieu que les éditeurs et libraires catholiques, fidèles à la mission et aux exigences que comporte une telle qualité, collaborent dans toute la mesure du possible, à cette tâche si importante.

Responsables comme vous l'êtes des communautés que Dieu vous a confiées, avec l'aide de tous vos précieux collaborateurs, et en premier lieu les prêtres, conduisez les jeunes au Christ, le seul qui soit capable de donner une pleine réponse à leurs aspirations. Et comme l'ont indiqué les Evêques lors de la II le Conférence générale de l'Épiscopat latino-américain, que "la pastorale de la jeunesse soit la pastorale de l'allégresse et de l'espérance que transmet le joyeux message du salut à un monde souvent triste, opprimé et désespéré, à la recherche de sa libération" (n. 1205).

Je sais parfaitement que vous essayez d'exercer ce ministère apostolique en étroit contact avec vos fidèles et suivant de près les circonstances concrètes locales dans lesquelles se déroule leur vie de chrétiens. Cela vous rend témoins de nombreuses situations pénibles qui découlent du manque de formation morale et religieuse, de culture, de travail ainsi que des lamentables conditions d'injustice qui continuent à creuser les distances entre ceux qui ont trop et ceux à qui manque l'essentiel.

Dans cette perspective, ne cessez pas de faire tout ce qui est possible en faveur de la formation intégrale des personnes, en prêtant toute l'attention voulue à la dimension sociale que doit également avoir votre ministère. Avec cette fine sensibilité qui aujourd'hui caractérise tant de personnes, surtout jeunes, désireuses de voir implanter un système de relations sociales beaucoup plus justes.

Avec une grande fidélité à l'Évangile et ayant clairement notion de ce qu'est la mission spécifique de l'Église, soyez — par votre enseignement, par vos œuvres, et avec les encouragements donnés à vos collaborateurs — d'efficaces promoteurs d'une authentique justice dans tous les domaines, en parfait accord avec les règles établies par l'Église dans ses documents de doctrine sociale.

Bien-aimés frères, réconfortés par ma parole et mes encouragements, poursuivez votre mission et portez à tous les membres de vos Églises respectives l'affection et la bénédiction du Pape. Et avec elle, les souhaits de paix, d'allégresse et d'espérance dans la fidélité au Christ, notre Sauveur.

 

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

 

top