The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AU PÈLERINAGE DES ENFANTS DE CHŒUR DE VICENZA

Castel Gandolfo, 5 septembre 1979

 

Très chers enfants de chœur,

Je dois vous dire franchement que je suis content de vous recevoir aujourd'hui tous ensemble dans cette maison, si nombreux et bruyants. Et le motif de ma joie est double.

Je vois avant tout en vous des garçons pleins de vie et d'enthousiasme. Vous attendez tout de l'avenir. S'élancer en avant de toutes ses forces est dans la nature même de votre jeune âge, si bien que vous êtes l'espérance, la réserve, je voudrais dire la certitude d'une société humaine plus juste et meilleure. Je vous recommande une chose : même si vous voyez autour de vous dans le monde beaucoup de choses qui ne vont pas, vous devez considérer toutes ces réalités comme autant de raisons pour vous engager encore plus à construire vous mêmes de vos mains et par votre cœur, un monde nouveau, où il soit vraiment possible de vivre en sérénité, sécurité et totale confiance réciproque.

Mais il existe un autre motif pour lequel votre présence me réjouit. C'est que vous vivez de près, bien plus, de l'intérieur, la vie même de la Sainte Eglise de Dieu. En servant à la table eucharistique et aux diverses célébrations liturgiques, vous puisez directement "aux sources du salut" (Is 12, 3) la vigueur nécessaire pour bien vivre dès aujourd'hui et ensuite également pour affronter avec plus d'élan votre avenir. Certainement beaucoup d'entre vous, sinon tous, se sont déjà interrogés sur leur propre avenir, sur ce qu'ils devront faire lorsqu'ils seront grands. Eh bien je suis convaincu qu'un bon nombre parmi vous se sont mis dans la perspective de servir Dieu et l'Eglise comme prêtres, c'est-à-dire comme prédicateurs de l'Evangile à ceux qui ne le connaissent pas et comme pasteurs, affectueusement disposés à aider les autres chrétiens à vivre en profonfeur leur foi et leur union au Seigneur. Je dis donc à tous ceux qui ont déjà entendu cet appel dans leur cœur : cultivez cette semence, confiez-vous à quelqu'un qui puisse vous diriger, et surtout soyez généreux. L'Eglise a besoin de vous, comme lorsqu'elle se servit des quelques pains d'un garçon pour rassasier une multitude de personnes (cf. Jn 6, 9-11).

Pour le reste, je vous dis avec les paroles de saint Paul : "Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur, je vous le redis encore, réjouissez-vous" (Ph 4, 4) ; en effet, comme l'écrit la Bible, "un visage joyeux est le signe d'un cœur bon" (Sg 13, 26).

Dieu vous aime et attend beaucoup de vous. Et je puis vous assurer que le Pape aussi vous aime et vous bénit de tout son cœur, ainsi que vos responsables et tous vos chers parents.

 

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

    

top