The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX ÉVÊQUES DU PARAGUAY
EN VISITE AD LIMINA APOSTOLORUM

25 septembre 1979

Vénérables frères dans l'Episcopat,

Béni soit le Seigneur qui me permet cette rencontre fraternelle avec vous, Pasteurs de l'Eglise du Paraguay, venus à Rome pour "voir Pierre" et le faire participer à votre allégresse et à votre sollicitude dans l'œuvre d'évangélisation du Peuple de Dieu qui vous a été confié et fortifier les liens de charité entre vos sièges respectifs et celui du Successeur de Pierre.

Ce moment de fortifiante communion que nous passons ensemble après que je vous ai rencontrés l'un après l'autre m'offre l'occasion de rendre grâces à Dieu pour la bonne entente qui règne entre vous et qui, au contact de vos prêtres et des autres artisans de la pastorale, rayonne bénéfiquement sur tous les religieux et tous les fidèles. C'est pourquoi je vous exprime ma satisfaction et je prie le Seigneur pour que, comme fruit de cette rencontre avec celui qui a été placé comme centre et garantie de cette communion avec le Christ, cette unité de sentiments et de volontés devienne toujours plus parfaite et forte pour le bien de l'Eglise dans votre pays.

Si vous maintenez cette communion fraternelle, vous et vos communautés chrétiennes, vous pourrez affronter avec plus de facilité et de profit les défis qui s'imposent à vous en ce moment et que me révèlent les rapports que vous avez remis pour cette visite "ad limina".

Je sais qu'une des questions qui vous préoccupent le plus dans votre tâche pastorale est celle de la moralisation de la vie publique, familiale et individuelle. Vous y consacrez vos efforts personnels tout comme ceux de votre conférence épiscopale. Sachez que je suis avec vous et que je vous encourage dans cette action tendant à préserver, à rétablir et à consolider le sens moral dans les consciences afin que la loi de Dieu et l'honnêteté régissent les relations sociales et familiales ainsi que le comportement privé des personnes.

C'est un chapitre de grande importance, car sans respect pratique pour les valeurs d'une authentique intégrité morale, les bases solides de la coexistence se désagrègent et la qualité de vie des citoyens se dégrade.

Vous devrez continuer à prêter une attention toute particulière à une pastorale familiale adéquate, garantie d'efficacité pour obtenir une conduite correcte de vos fidèles. On sait, en effet, que là où la famille est saine, la société tout entière en ressent la bienfaisante influence. C'est précisément d'une carence reconnue de valeurs purement humaines et chrétiennes que découlent tant de maux qui affectent la jeunesse de nos jours. Un autre secteur auquel vous devez continuer à réserver des soins tout particuliers, est celui de la jeunesse, parce que c'est d'elle que dépend l'avenir de l'Eglise comme celui de la société.

Et pour terminer, encore quelques mots au sujet d'une autre question qui occupe une place importante dans vos soucis : le problème des vocations et la vie consacrée. Je suis au courant de la pénurie de prêtres, surtout natifs du pays, dont souffrent vos Eglises. Mais, sur ce point, c'est avec joie que je note la prometteuse augmentation de vocations que l'on commence à constater. Si vous avez à vous engager généreusement vous-mêmes, vous et vos communautés chrétiennes dans tous les domaines de l'évangélisation, c'est à la recherche des vocations, à leur scrupuleuse préparation, et aux efforts pour en assurer la persévérance que je vous prie de consacrer vos meilleures énergies. Il vaut la peine de leur consacrer toute sollicitude et toutes veilles. Priez vous-mêmes et demandez aux âmes consacrées, à celles de vie contemplative surtout, ainsi qu'à tous les laïcs de majeure sensibilité spirituelle de prier le Maître de la moisson pour qu'il y envoie des ouvriers.

Chers frères, ces réflexions sur des thèmes si importants pour vos communautés jaillissent de l'amour qui nous unit à chacune d'elles. Lorsque vous serez rentrés chez vous, dites surtout aux prêtres et aux âmes consacrées que le Pape les encourage dans leur fidélité au Christ et à son Eglise, et les a présents dans sa prière quotidienne. Que la Vierge de Caacupé vous assiste dans vos efforts, vous console et vous conduise à son Fils le Sauveur.

Avec grande affection je vous donne ma bénédiction que je vous prie de transmettre à tous vos diocésains.

Copyright © 1979 - Libreria Editrice Vaticana

top