The Holy See
back up
Search
riga

VISITE PASTORALE EN IRLANDE
(29 SEPTEMBRE - 1er OCTOBRE)

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AU DÉPART DE FIUMICINO

29 septembre 1979

Je remercie de tout cœur ceux qui sont ici présents, en particulier MM. les Cardinaux, les membres du Corps diplomatique, les représentants du gouvernement italien.

Ma pensée reconnaissante va aussi vers tous ceux qui, en ce moment, m'accompagnent de leur affection et de leur espérance.

Je quitte Rome et le sol de l'Italie bien aimée pour accomplir un long voyage de caractère éminemment pastoral, en syntonie cohérente avec mon service suprême de l'Eglise.

Je me rends avant tout en Irlande, "l'île des Saints", à l'occasion du centenaire du sanctuaire de la Vierge de Knock, à la suite de l'invitation que m'a adressé l'épiscopat de ce pays. Je désire exprimer aux irlandais l'appréciation qui leur est due pour la fidélité courageuse qu'à travers les siècles ils ont su témoigner au Christ, à l'Eglise et au siège apostolique ; je désire également leur exprimer ma vive reconnaissance pour l'ardeur missionnaire dynamique qui les a toujours animés dans la diffusion du message évangélique dans le monde entier. Je souhaite de tout cœur que ma visite contribue à transformer cette atmosphère de tension qui, dans ces derniers temps tout spécialement, a provoqué des déchirements et aussi, malheureusement, la ruine et la mort.

Acceptant l'invitation du secrétaire général des Nations Unies, M. Kurt Waldheim, je me rends ensuite à l'ONU. En cela, je suis les traces de mon prédécesseur, le Pape Paul VI, de vénérée mémoire, qui, il y a 14 ans, le 4 octobre 1965, prononça dans ce siège prestigieux un discours qui eût un écho très vaste dans l'opinion publique internationale. Les paroles que je prononcerai dans cette assemblée seront dans la ligne et en continuation de l'appel prophétique du grand Pape en faveur de la paix et de la concorde entre les peuples.

Enfin, sur l'invitation de la Conférence épiscopale des Etats-Unis d'Amérique, ainsi que du Président Carter, je rendrai visite à quelques villes de ce grand pays. J'y rencontrerai particulièrement les fils de l'Eglise catholique, pour les confirmer et les affermir dans la foi, et aussi les autres frères chrétiens et les membres des autres communautés non chrétiennes, pour intensifier les efforts de tous vers cette unité parfaite voulue par le Christ.

Puisse le Seigneur guider nos pas et m'assister de sa grâce pendant ces jours, pour que les finalités spirituelles qui sont à la base de ce nouveau voyage soient atteintes. Dans ce but, je demande à tous, spécialement aux malades et aux enfants, un souvenir dans leur prière.

Avec ma bénédiction apostolique.

© Copyright 1979 - Libreria Editrice Vaticana

top