The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II 
AUX MOUVEMENTS LAÏC DE SPIRITUALITÉ

Vendredi 18 avril 1980

 

C’est pour moi une joie de m’adresser à vous, représentants de divers mouvements internationaux qui êtes en session à Rocca di Papa pour réfléchir à la vie spirituelle des laïcs que vous avez la tâche de promouvoir.

Je salue cordialement Monsieur le Cardinal Opilio Rossi, Président du Conseil pontifical pour les Laïcs, qui est à l’origine de cette initiative, et vous tous chers amis, que j’ai le plaisir de recevoir ce matin.

Votre rencontre revêt pour l’Église une importance particulière, car le “renouveau spirituel”, dont vous êtes un signe fécond parmi tant d’autres expériences ecclésiales, est le fondement et la force vivante de la communion de l’Église et de son œuvre d’évangélisation.

Tous, à travers les différentes spiritualités qui vous animent et qui constituent un riche patrimoine spirituel pour l’Église et l’humanité, vous cherchez à vivre une vie authentiquement chrétienne et donc évangélique en étant, comme laïcs et comme chrétiens, “dans le monde”[1], sans être “du monde”[2].

Pour vous laïcs, cette vie apostolique exige une ouverture effective à vos divers milieux afin d’y faire pénétrer le “ferment” évangélique. Elle comporte de multiplex activités et des responsabilités à assumer dans tous les secteurs de l’existence humaine: familial, professionnel, social, culturel, politique. Et c’est en assumant ces responsabilités avec compétence et en union profonde avec Dieu que vous répondrez à votre vocation de laïcs et de chrétiens: que vous vous sanctifierez et sanctifierez le monde.

Rester unis à Dieu dans l’accomplissement des tâches qui vous incombent est une nécessité vitale pour témoigner de son Amour. Et cette intimité avec le Seigneur, seules une vie sacramentelle et une vie de prière pourront la faire grandir.

Prendre du temps pour prier, et alimenter prière et activités par l’étude biblique, théologique et doctrinale; vivre du Christ et de sa grâce par une fréquentation assidue des sacrements de la réconciliation et de l’Eucharistie, telles sont les exigences fondamentales de toute vie profondément chrétienne: ainsi l’Esprit Saint sera la source à la fois de votre action et de votre contemplation qui, alors, s’interpénétreront, s’appuieront l’une sur l’autre et porteront de nombreux fruits.

Cette unité profonde entre prière et action est à la base de tout renouveau spiritual, spécialement chez les laïcs. Elle est à la base des grandes entreprises d’évangélisation et de construction du monde selon le plan de Dieu. Elle doit sous-tendre la vie de vos mouvements et leurs moyens de formation en vue de l’évangélisation.

Elle doit aussi être vécue en Église, car elle ne concerne pas des individus ou des mouvements isolés dont l’autarcie spirituelle et doctrinale ne peut conduire qu’au sectarisme et à la frustration.

Au contraire, elle est une expression de l’union du Christ et de l’Église.

C’est pourquoi il ne faut pas perdre de vue que chacun de vos mouvements est une cellule vivante de l’Eglise et que tous les membres, pour remplir leur fonction, ont besoin d’être rattachés au corps du Christ et ont besoin les uns des autres[3]. Vos inspirations, vos objectifs sont différents mais complémentaires. Aucun mouvement ne peut exclure les autres, ni se suffire à soi-même, ni représenter la seule voie de renouveau, sans risque de perdre sa sève, de se dessécher et de faillir à sa mission.

Je vous encourage donc, au terme de cette rencontre, à vivre entre vous cette communion ecclésiale pour pouvoir ensuite, guidés par vos pasteurs, travailler à la mission commune, avec tous ceux qui vivent d’autres expériences de vie ecclésiale.

L’Église a besoin de vous pour faire redécouvrir au monde la primauté des valeurs spirituelles; pour répondre aux questions les plus profondes de l’âme humaine que l’on ne peut laisser de côté; pour ouvrir de nouvelles perspectives pleines d’espérance dans les domaines sociaux et idéologiques enlisés dans la crise du sécularisme; pour briser les diverses idoles du pouvoir, de la richesse et du plaisir; pour retrouver, purifier et renforcer, par la révélation de la Bonne Nouvelle du Salut, la sagesse humaine et religieuse des peuples; pour rétablir la suprême dignité de l’homme et de tous les hommes par la reconnaissance de la Paternité divine, fondement de notre origine commune et de la vraie fraternité qui exclut radicalement toute forme d’esclavage et d’oppression ainsi que par la reconnaissance de la domination de l’homme sur la création en vue d’un monde plus humain.

Ayons la certitude que “la création en attente aspire à la révélation des fils de Dieu... gémissant en travail d’enfantement”[4] et qu’elle aspire aussi “au ciel nouveau et à la terre nouvelle”[5] que Dieu nous donnera en établissant sa demeure définitive.

En demandant à l’Esprit Saint, en union avec le Christ ressuscité et la Vierge de la Pentecôte, de vous guider dans votre recherche de formes de vie spirituelle adaptées aux laïcs d’aujourd’hui, dans le respect des diverses spiritualités, je vous donne de tout cœur, ainsi qu’à tous les membres de vos mouvements et aux prêtres qui vous accompagnent, ma Bénédiction Apostolique.


 [1] Io. 17, 11.

 [2] Ibid. 17, 14.

 [3] Cfr. 1 Cor. 12, 12-27.

 [4] Rom. 8, 19. 22.

 [5] Apoc. 21, 1.

 

© Copyright 1980 - Libreria Editrice Vaticana

 

top