The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AU CONGRÈS DE L'UNION MONDIALE
DES ENSEIGNANTS CATHOLIQUES

Salle du Trône
Vendredi 25 avril 1980

 

Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs,


À l'occasion du Xe Congrès de l’Union Mondiale des Enseignants Catholiques, qui s’est tenu l’été dernier sur le thème de “L’enseignant catholique pour la liberté, la justice et la paix”, j’ai voulu, par un message de mon, Secrétaire d’Etat, témoigner l’estime que je porte à ceste Union, et exprimer mes vœux pour ses travaux. En vous recevant aujourd’hui, vous les Membres du Conseil général accompagnés de votre Assistant ecclésiastique, je suis très heureux de vous confier personnellement mes pensées comme mes espoirs.

L’UMEC a désormais presque trente ans d’existence et d’activité. Elle a pu expérimenter la nécessité et la fécondité d’une coordination, au niveau mondial, entre des associations nationales qui partagent le même engagement au service de l’éducation scolaire, engagement compris et vécu selon l’Evangile et dans la fidélité à l’Eglise. Cette coordination rend possible d’accueillir, de valoriser, de mettre en circulation les contributions originales des diverses cultures. Elle favorise aussi le dépassement des nationalismes et l’accroissement du sens de la fraternité et de l’universalité, dont il est aisé de comprendre l’urgence.

Le milieu éducatif permet, peut-être plus qu’aucun autre, de mesurer la gravité des problèmes qui préoccupent notre génération, et la richesse des réponses entraînées par un sens renouvelé de la solidarité. Les initiatives suscitées en divers pays du monde, pendant l’Année Internationale de l’Enfant, ont elles aussi mis en évidence le primat de l’éducation aux valeurs élémentaires de la vie, comme base de la formation permanente, dans le but de construire une civilisation vraiment humaine.

Il me semble que les Associations adhérant à l’UMEC sont appelées à apporter une contribution tout à fait particulière et qualifiée à cette tâche, en raison de la foi que professent leurs Membres.

C’est une contribution essentielle, parce que le Christ est Lui-même une réponse, “la” réponse, aux interrogations de l’homme sur le sens de sa vie. Il se trouve que les générations nouvelles sollicitent précisément, d’une façon plus forte sans doute qu’à d’autres époques, une proposition véridique et crédible de vie et d’espérance. L’Eglise attend donc beaucoup des Associations d’enseignants catholiques, car elle reconnaît dans leur service éducatif un élément déterminant pour le développement personnel des jeunes et pour le progrès social de la famille humaine tout entière.

Pour remplir cette fonction, les enseignants catholiques doivent être disponibles à une collaboration respectueuse et active avec les familles et les communautés ecclésiales, afin de réaliser une education complète et harmonieuse de chaque élève, et de les orienter aussi librement vers la vérité qui est l’une des voies de la paix. Tout cela exige d’eux, outre une compétence culturelle et pédagogique, un témoignage vraiment exemplaire. Et cela ne peut venir que de leur intimité avec Dieu, et de leur effort quotidien pour effectuer une synthèse sereine entre la foi et la culture, comme entre la foi et la vie.

Au risque d’être paradoxal, permettez au Pape, en toute humilité car il connaît vos mérites et votre haute conscience, de vous inviter à vous mettre à l’école du Christ. C’est lui notre “Maître” à tous. C’est Lui “le Chemin, la Vérité et la vie”. Je le prie pour chacun de vous, Mesdames et Messieurs, et aussi pour ceux que vous représentez, en lui demandant de vous bénir, et en vous assurant à nouveau de ma pleine confiance.

 

© Copyright 1980 - Libreria Editrice Vaticana

 

top