The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À M. JEAN-PIERRE NONAULT, PREMIER AMBASSADEUR
DE LA RÉPUBLIQUE POPULAIRE DU CONGO
AUPRÈS DU SAINT-SIÈGE*

Lundi 28 avril 1980

 

Monsieur l’Ambassadeur,

Il y a quelque temps, désirant se donner les moyens d’établir, de façon permanente, un dialogue constructif, le Saint-Siège et votre pays ont décidé d’un commun accord de nouer entre eux des relations diplomatiques. Déjà un pro-Nonce Apostolique a été accrédité à Brazzaville. Je suis personnellement très heureux d’accueillir aujourd’hui le premier représentant mandaté de la République Populaire du Congo.

Vous voudrez bien accepter mes souhaits, au moment où vous inaugurez votre haute missions. Ce sont des souhaits de bienvenue, de prospérité pour votre personne, votre famille et vos collaborateurs. Ils sont à la mesure des vôtres, dont j’ai apprécié la courtoisie.

J’ai été sensible également aux nobles paroles que vous m’avez transmises de la part de son Excellence le Président Denis Sassou N’Guesso. Dites-lui que je le salue respectueusement, et combien je suis heureux à la pensée de bénéficier bientôt de son hospitalité, combien je lui suis reconnaissant de permettre cette visite pastorale en territoire congolais.

Car tel veut être le caractère de mon périple africain: un voyage religieux avant tout, pour visiter les communautés chrétiennes locales, et un voyage d’amitié et d’amour fraternel, pour saluer les populations et, en les connaissant mieux, pouvoir mieux les aimer. Je viendrai au Congo en messager de paix, en homme de Dieu, porter le témoignage de mon estime pour ce Peuple, auquel je souhaite un avenir prometteur et prospère. Ce sera une étape assez brève, mais qui se révélera sans nul doute fructueuse et riche de souvenirs à l’heure du retour.

Vous avez eu la bonté de souligner quelques unes des initiatives prises par le Saint-Siège dans le domaine international. Elles sont inspirées par le service de l’homme, de toutes les grandes causes qui se rattachent au service de l’homme. Aucune autre visée n’anime, en ce domaine, l’Eglise catholique qui veut rester en tout point fidèle à la mission que Dieu lui a confiée. C’est dans cet esprit, impliquant le respect des pouvoirs publics de chaque Etat, que j’aimerais voir se renforcer nos liens avec la République Populaire du Congo. Vous vous emploierez certainement, pour votre part, à les consolider, et vous rejoindrez ainsi mon vœu profond.

Sur Votre Excellence et sur ceux qui L’accompagnent, j’appelle les bénédictions du Très-Haut, auquel je confie également la chère Nation congolaise. 


*AAS 72 (1980), p. 314-315.

Insegnamenti di Giovanni Paolo II, vol. III, 1 pp. 1014-1015.

L’Attività della Santa Sede 1980 pp. 271-272.

L’Osservatore Romano 29.4.1980 p.4.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n. 19 p.13.

La Documentation catholique n.1786 p.459.

 

© Copyright 1980 - Libreria Editrice Vaticana

 

top