The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À L’AMBASSADEUR DE LA RÉPUBLIQUE DOMINICAINE,
S.E.M. MIGUEL ANTONIO OLAVARRIETA PÉREZ*

Lundi 17 mars 1980

 

1. C'est avec le plus grand plaisir que je vous accueille en ce moment de la présentation des Lettres qui vous accréditent comme Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Dominicaine près le Saint-Siège.

Avant tout je désire adresser à Votre Excellence, comme représentant de la noble nation dominicaine, mes plus cordiaux souhaits de bienvenue au Centre de la Catholicité. Et je vous assure dès à présent que vous pourrez toujours compter sur mon bienveillant appui dans l'accomplissement de la haute mission qui vous a été confiée: protéger et développer les relations fructueuses qui existent entre le Siège Apostolique et votre pays.

En effet, comme Votre Excellence l'a indiqué dans son discours, nombreux et très profonds sont les liens qui unissent depuis des siècles le peuple dominicain à l'Église et qui se sont formés, au fil des temps, dans de multiples contacts personnels, dans des œuvres de nature diverse et dans des circonstances qui prennent toute leur signification dans l'existence des individus, dans la vie sociale, dans l'histoire de la patrie.

2. Avec un profond respect pour le pays et pour ses institutions et fidèle à sa mission propre, l'Église poursuivra avec le plus grand dévouement ses efforts pour éclairer les consciences afin que, s'inspirant des principes de l'éthique chrétienne, vos concitoyens les traduisent dans une digne vie personnelle et collective et fassent tous leurs efforts pour « honorer et promouvoir la dignité de la personne humaine, sa vocation et le bien de toute la société » (Gaudium et Spes, 63).

Monsieur l'Ambassadeur, voilà les vœux que je forme pour votre cher pays qui a toujours sa place dans ma mémoire et dans mon affection surtout depuis que, suivant les voies de l'évangélisation du Nouveau Monde j 'ai eu le plaisir de le visiter et d'éprouver la chaleur humaine et la ferveur chrétienne de ses habitants.

Je vous prie de transmettre à tous vos concitoyens et tout particulièrement à Monsieur le Président de la nation le salut cordial du Pape et ses vœux qui se font prière pour qu'ils s'avancent toujours sur des sentiers de paix, de respect mutuel de progrès civil dans la justice, de fidélité à la loi du Tout-Puissant. Qu'Il les bénisse à tout moment et qu'Il soutienne de sa protection la mission que commence Votre Excellence.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n. 16 p.6.

 

© Copyright 1980 - Libreria Editrice Vaticana

 

top