The Holy See
back up
Search
riga

PÈLERINAGE APOSTOLIQUE EN AFRIQUE
(2-12 MAI 1980)

DISCOURS DE JEAN PAUL II
À L'ARRIVÉE AU CONGO

Brazzaville
Lundi, 5 mai 1980

 

1. Que Dieu bénisse la terre congolaise sur laquelle j’ai été invité à m’arrêter au cours de ma visite pastorale en Afrique!

Monsieur le Président,

Ce sont des paroles de paix et de bénédiction que le Chef de l’Église catholique vient, en ce jour, adresser à la nation dont vous assumez la plus haute charge. Avec quelle joie et avec quelle reconnaissance envers Dieu, qui a permis ce voyage tant espéré! Ayant pu déjà me rendre en plusieurs contrées pour y porter le témoignage de l’Évangile, depuis que la Providence m’a appelé au service de l’Église universelle, il me pressait d’aller rencontrer chez elles les populations africaines et de leur exprimer ma sollicitude: “Mon obsession quotidienne, le souci de toutes les Églises”[1].

En offrant courtoisement leur hospitalité et leur concours, les Autorités de la République Populaire du Congo méritent bien que je les remercie de leur accueil, et tout particulièrement Votre Excellence. Je leur exprime mon salut respectueux, à l’image des relations toujours plus confiantes qu’il me plairait d’entretenir personnellement avec elles.

2. Je vous salue tous, chères congolaises et chers congolais, habitants de Brazzaville et vous qui, ne voulant pas considérer les fatigues du déplacement, êtes accourus d’autres régions du pays. Vous aussi, qui demeurez dans vos villes et vos villages et m’écoutez peut-être sur les ondes de la radio. Vous tous, je veux vous bénir et vous encourager dans votre travail, dans vos activités diverses, mais surtout dans votre vie, en pensant à vos joies et à vos peines, et aussi à tous les efforts que vous entreprenez sur le plan personnel ou comme citoyens. Vous tous, sans exception aucune, je vous apporte mon affection profonde, avec des souhaits à toutes vos intentions personnelles et familiales. Des souhaits aussi pour votre patrie et son avenir prospère et pacifique.

3. Aux communautés chrétiennes du pays et à ceux qui s’y dévouent, comme aux catholiques des pays voisins que je n’aurai pas la chance d’aller trouver sur place, j’adresse mes encouragements très fervents pour leur zèle apostolique et leur fidélité à l’Église. Puisse Dieu les récompenser de tant d’ardeur, et en faire un sujet d’édification pour leurs frères dans la foi en Afrique comme dans le monde! J’aurai le bonheur, dans un moment, de me recueillir avec les délégations rassemblées à la cathédrale, et de leur adresser la parole, mais à travers eux c’est à tous que parlera le Vicaire du Christ.

Oui, je prie pour le bon déroulement de cette étape congolaise de mon voyage, un voyage d’amitié, un voyage religieux sur lequel je fonde de nombreux espoirs, car il veut servir à l’avenir des peuples selon Dieu.


 [1] 2 Cor. 11, 28.

 

 

© Copyright 1980 - Libreria Editrice Vaticana

 

top