The Holy See
back up
Search
riga

  DISCOURS PRONONCÉ PAR LE PAPE JEAN-PAUL II
À L'OCCASION DU IIe CONGRÈS INTERNATIONAL
SUR LA PASTORALE DES GITANS

Castel Gandolfo
Mardi, 16 septembre 1980

 

Je remercie Messieurs les Cardinaux Baggio et Duval, les Evêques et tous les Membres du Congrès organisé par la Commission Pontificale pour les Migrations et le Tourisme, sous la direction de Monseigneur Clarizio. Merci pour votre travail! Je devrais aussi remercier tous ceux qui sont présents pour leur visite. Ils sont venus manifester leur attachement envers l'Eglise et la personne du successeur de Pierre, et je sais que vous aviez souhaité avoir cette rencontre déjà dimanche dernier. Quelques uns ont été déçus par le fait de ma visite à Sienne, qui les a empêchés de me trouver ici. Je me réjouis du moins de l'occasion qui nous permet de nous rencontrer aujourd'hui, d'être ensemble, de nous voir, d'écouter nos voix, ainsi que votre musique qui est si fameuse. Et surtout, de l'occasion d'écouter vos cœurs, qui sont certainement ouverts et sincères.

Un signe de cette ouverture de vos cœurs, c'est la présence de vos familles, spécialement des enfants, qui ont tout de suite trouvé le chemin vers le Pape. Je suis toujours heureux de les avoir près de moi.

 Je suis heureux de votre rencontre, qui a été, comme l'a dit votre aumônier, une rencontre de prière. Vous vous retrouvez pour prier, pour mieux connaître Jésus-Christ, sa Parole, son œuvre; pour participer à cette parole et à cette œuvre du Christ. Car c'est une Parole vivante, une parole qui modèle notre vie. Certainement aussi, vos réunions religieuses, vos rencontres de prière, contribuent à modeler votre vie personnelle, familiale, chrétienne. Il y a dans votre groupe des délégués qui vivent en Italie, mais aussi quelques uns qui proviennent d'au-delà des frontières, venus par exemple de la Yougoslavie. Tous, vous trouvez dans l'Eglise un appui; tous, vous rencontrez des prêtres et des religieuses, qui partagent votre vie, qui sont proches de vous, qui cherchent à former une communauté chrétienne avec vous. Telle est la mission particulière que l'Eglise cherche à accomplir au milieu de beaucoup d'autres tâches. Comme l'a dit l'un d'entre vous, le regretté Pape Paul VI était toujours disposé à rencontrer et animer cette mission de l'Eglise au sein de vos communautés. Je désire vous dire que moi, son successeur, je veux aussi continuer cette paternelle sollicitude, avec l'aide de la Commission Pontificale pour les Migrations et le Tourisme, avec l'aide des Evêques des diocèses et avec l'aide de tous les prêtres qui se consacrent spécialement à cet apostolat. Je souhaité que cette rencontre d'aujourd'hui soit le commencement d'autres rencontres analogues, et que dans l'avenir, nous prendrons de meilleurs rendez-vous pour nous trouver tout de suite ensemble!

Je désire maintenant conclure ces quelques mots en vous donnant, en même temps que les Cardinaux et Evêques présents, une bénédiction qui vaudra non seulement pour vous, qui êtes présents, mais aussi pour toutes vos familles, pour tous les membres de vos communautés qui sont en Italie, en Europe, et dans le monde entier.

 

 

© Copyright 1980 - Libreria Editrice Vaticana

 

top