The Holy See
back up
Search
riga

PÈLERINAGE APOSTOLIQUE AU NIGERIA, AU BÉNIN,
AU GABON ET EN GUINÉE ÉQUATORIALE

DISCOURS DE JEAN-PAUL II 
À L'ARRIVÉE EN BÉNIN

Mercredi, 17 février 1982

 

Monsieur le Président,
Chers Frères dans l’Episcopat,
et vous tous, fils et filles du Bénin,

Je vous salue avec une grande joie.

Je vous remercie de m’accueillir aussi chaleureusement parmi vous. Mon séjour sera bref, mais il sera, grâce à vous, très bien rempli. Il était juste que je m’arrête chez vous, car votre désir était si impatient, vos mérites si grands et la renommée de votre foi si bien connue à Rome!

Je viens d’embrasser cette terre du Bénin, car elle est précieuse pour Dieu. Oui, Dieu lui veut du bien. Il veut du bien à tous ses habitants c’est-à-dire qu’il les bénit. Il veut faire de cette terre aussi le lieu du salut opéré par l’Evangile.

Je viens, comme ami de la paix et soucieux de tout ce qui est vraiment humain, à la rencontre de tous les citoyens de ce pays et de leurs dirigeants. Avec eux, je souhaite que leur nation développe toutes ses possibilités dans les meilleures conditions de justice, de paix, de fraternité. Je sais aussi que la plupart des Béninois adorent Dieu et le prient d’un cœur sincère. Je me sens particulièrement proche de ceux qui partagent la foi chrétienne et qui entretiennent entre eux de bonnes relations. Je viens encourager tout spécialement les fidèles catholiques qui, avec leurs frères du monde entier, forment une même famille, un même Corps, autour de notre bien-aimé Sauveur Jésus-Christ.
Il y a cent vingt ans, le Bénin n’avait pas encore eu l’occasion de connaître cette foi. Mais le 18 avril 1861, deux missionnaires des Missions africaines de Lyon débarquèrent pour la première fois non loin d’ici, à Ouidah. Ils ne venaient pas pour coloniser au nom de leur patrie; d’ailleurs l’un était Espagnol, l’autre Italien, et un troisième, un Français, était mort avant d’arriver. Ils venaient au nom de Jésus-Christ, qui destine à chaque peuple sa lumière et son amour, et qui s’adjoint des frères dans toutes les races.

Le but de ces missionnaires était de susciter ici des fils et des filles de l’Eglise, à part entière, épanouissant leurs valeurs ancestrales compatibles avec l’Evangile, et destinés à être organisés en Eglise avec leurs prêtre, leurs religieuses, leurs évêques. Moins de cent ans après, c’était fait, avec la nomination épiscopale de Monseigneur Bernardin Gantin. Et même s’il y a encore un long travail d’évangélisation à réaliser, l’Eglise du Bénin est un arbre solidement implanté, un arbre du pays.

Mais dans l’Eglise catholique, les communautés chrétiennes ne sont jamais seules. Elles doivent demeurer unies à celles de tout l’univers, dans la même foi et le même amour, et faire face ensemble aux grands problèmes spirituels. Elles doivent aussi s’entraider mutuellement, comme en témoigne le fait que des prêtres, religieux, religieuses et laïcs des autres pays continuent à prêter ici un concours fort utile, comme en témoigne aussi, en sens inverse, la collaboration appréciée que m’apporte le Cardinal Gantin, à Rome ou à partir de Rome, en faveur de l’Eglise universelle. Et la communion se noue autour du Successeur de Pierre.

C’est pour renforcer ces liens mutuels que le Pape vient aujourd’hui parmi vous. C’est la première fois dans l’histoire du Bénin. Je suis l’Evêque de Rome, de cette Eglise fondée par les Apôtres Pierre et Paul. Le Seigneur Jésus a confié à Pierre et à son Successeur, en cela Vicaire du Christ, la tâche de présider à l’unité de toute l’Eglise dans la foi et la charité. Il lui donne l’autorité de Chef pour ce service de ses frères. Je serai donc au milieu de vous le signe et le fondement de cette unité.

Comme Paul également, il me plaît de visiter les Eglises que je n’ai pas fondées, pour me réjouir de leur progrès et affermir leur marche dans la foi, en liaison avec les Pasteurs qui sont ici.

Que Dieu bénisse tous ceux qui m’accueillent ainsi aujourd’hui! Qu’il bénisse tous ceux que je vais maintenant rencontrer sur mon parcours et dans notre réunion de prière! Qu’il bénisse tout le Bénin!

 

© Copyright 1982 - Libreria Editrice Vaticana

 

top