The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX HABITANTS DE FRANCE

Mercredi, 10 août 1983

 

Chers habitants de France,

Dans quelques jours, j’aurai la grande joie de répondre à une invitation des évêques français en me rendant à Lourdes. Beaucoup de vos compatriotes, je le sais, le souhaitent aussi, et les plus hautes Autorités civiles françaises y ont volontiers donné leur agrément. Ce projet me tenait très à cœur depuis des années; l’événement que vous savez m’avait empêché de le réaliser au moment du Congrès eucharistique international. Je remercie déjà tous ceux qui m’accueilleront ou s’uniront à cette démarche, par la prière ou la sympathie; et je sais gré à tous ceux qui sacrifient en partie leurs propres vacances, pour en préparer avec soin le déroulement.

Il ne s’agit pas cette fois d’un voyage pastoral comme je l’ai fait à Paris ou Lisieux - heureux souvenir! - mais essentiellement d’un pèlerinage d’une journée, dans cette cité mariale de Lourdes justement célèbre dans le monde entier, le jour de la plus grande fête de la Sainte Vierge, et au cœur de l’Année jubilaire de la Rédemption. Avec tout le peuple chrétien présent à Lourdes - et ceux qui en seront proches par la radio et la télévision -, je désire participer simplement aux manifestations de foi et de prière, telles qu’elles s’y déroulent chaque jour, depuis plus d’un siècle, pour le plus grand bien des pèlerins de France et de tout l’univers.

Voilà cent vingt-cinq ans que Marie, l’Immaculée Conception, suscitait elle-même ce mouvement, par l’intermédiaire de l’humble Bernadette Soubirous. “Allez dire aux prêtres de faire bâtir une chapelle et d’y venir en procession”. A mon tour, j’accomplis personnellement ce vœu. Mais, plus encore que ce jubilé et d’autres anniversaires, c’est l’Année Sainte de la Rédemption qui fournira le thème de ce premier pèlerinage d’un Pape à Lourdes. Jésus-Christ est mort et ressuscité pour nous racheter voilà mil neuf cent cinquante ans. Cette année, les chrétiens de toute l’Eglise, dans chaque pays, sont invités à mieux accueillir le Don du Christ et plus précisément son pardon, à mener avec Lui, dans l’Esprit Saint, une vie nouvelle, soulevée par l’amour de Dieu et un esprit plus fraternel envers tout homme. Racheter, c’est en même temps redonner Dieu à l’homme et l’homme à Dieu; c’est rendre l’homme à lui-même, lui faire retrouver sa ressemblance avec Dieu. Où le faire mieux qu’à Lourdes, où Marie a indiqué les voies de ce renouveau, et ouvert une source permanente de grâces? Et qui est le plus intéressé à ce renouveau des consciences, sinon le Successeur de Pierre, premier Responsable de l’unité, de là fidélité et du progrès des disciples du Christ?

Pour l’automne prochain, j’ai appelé mes Frères les Evêques à se réunir en Synode à Rome sur la Réconciliation et la Pénitence. A Lourdes, nous prierons pour le succès de cette mission fondamentale de l’Eglise.

J’invite donc les catholiques à s’y préparer avec moi, dans les paroisses, les diocèses, les mouvements de jeunes et d’adultes. A la grotte de Lourdes, je ferai miennes toutes vos intentions, notamment de ceux qui souffrent, ou cherchent à améliorer leur vie, à tous les plans. J’y porterai les intentions de l’Eglise universelle, avec une pensée spéciale pour l’Eglise en France, et aussi pour tout le peuple français auquel vont mes meilleurs souhaits. Puisse ce pèlerinage contribuer à ouvrir, pour un grand nombre d’entre vous, une nouvelle espérance!

 

© Copyright 1983 - Libreria Editrice Vaticana

 

top