The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE AU PORTUGAL II, COSTA RICA, NICARAGUA I,
PANAMA, EL SALVADOR I, GUATEMALA I, HONDURAS, BELIZE ET HAÏTI

CÉRÉMONIE DE DÉPART

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II

Port-au-Prince (Haïti)
Mercredi, 9 mars 1983

 

En quittant cette terre d’Haïti, je renouvelle l’expression de ma gratitude à tous ceux qui m’ont réservé un accueil si chaleureux. Principalement à Son Excellence Monsieur le Président de la République, qui s’est directement intéressé à la préparation de ma visite et aux responsables des différents services qui ont permis l’heureux déroulement de mon bref séjour, mon contact avec le peuple haïtien.

De ce peuple, j’emporte un souvenir inoubliable et je lui exprime mes vœux les plus sincères pour son bien-être et sa prospérité. A cet effet, j’encourage les efforts que les dirigeants sont en train d’accomplir. Je suis conscient des graves difficultés qu’ils rencontrent et je leur assure pour cela l’union de mes prières, tandis que je lance un vibrant appel aux Pays amis de Haïti et aux organismes internationaux afin qu’ils lui apportent leur concours généreux.

Je renouvelle aussi ma grande gratitude et mes vœux cordiaux à tous les pays que j’ai pu visiter en Amérique Centrale, et à toute l’Amérique Latine, représentée ici par les pasteurs qui font partie du CELAM.

Que Dieu vous permette avec toutes les forces vives de ces nations pleines de jeunesse de construire pour chaque personne et chaque communauté un avenir digne de l’homme, digne de la foi chrétienne si largement partagée dans ce continent. Mon merci particulier va évidemment à tous les habitants d’Haïti qui sont venus à ma rencontre avec bienveillance et confiance, frères d’autres confessions chrétiennes et amis de notre religion.

Je remercie particulièrement tous mes frères et sœurs catholiques avec qui j’ai eu la joie de vivre un temps fort, le sommet de leur Congrès Eucharistique et Marial; celui-ci doit se poursuivre, je veux dire porter ses fruits. Chers amis, donnez libre cours à votre prière fervente. Puisez aux sources authentiques de la Foi. Restez fidèles à l’église.

Les chrétiens d’ici font partie de la grande Eglise du Christ répandue dans tous les continents que j’ai reçu mission de garder dans la fidélité et la dignité au service du Seigneur Jésus. Je vous demeurerai très uni, j’emporte toutes vos intentions, toutes vos préoccupations, toutes vos inspirations dans ma prière, priez aussi pour moi. J’embrasse mes Frères dans l’Episcopat et j’assure tous les collaborateurs, prêtres, religieux, religieuses et laïcs de mon affection.

Kinbè fè-m: Têt ansanm, min nan min.

Mèsi . . . Mèsi . . . Au revoir.

(Tenez ferme. Soyez bien d’accord, la main dans la main. Merci beaucoup. Au revoir).

© Copyright 1983 - Libreria Editrice Vaticana

  

top