The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II AUX PARTICIPANTS
À LA XII ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DE «COR UNUM»

Samedi, 19 novembre 1983

 

Monsieur le Cardinal,
chers Frères et Sœurs dans le Christ,

Mon bonheur est grand de vous accueillir et de célébrer avec vous le Sacrifice de Celui qui s’est livré tout entier pour le salut du monde, et votre joie est grande de prier avec le Pape!

Laissez-moi d’abord vous remercier tous et chacun, au nom du Christ et de l’Eglise, au nom des personnes et des populations que vous avez secourues, au nom des organismes caritatifs auxquels vous avez apporté votre soutien et vos suggestions, et proposé des possibilités de coordination efficace. Je ne puis que vous encourager, dans la ligne de cette 12e Assemblée plénière de “Cor Unum”, à continuer de relever le défi de la charité évangélique, en promouvant toujours une vraie théologie de la charité, en éclairant l’articulation cohérent entre justice et charité.

Les droits de l’homme - on pourrait dire les aspects multiples de la justice - ont absolument besoin de s’appuyer sur un ordre qui les dépasse, sinon ils risquent de s’évanouir dans l’abstraction, ou pire encore de sombrer dans quelque idéologie. Sans se substituer à la justice, la charité doit être la source inventive et respectueuse de sa mise en œuvre. Il s’agit en effet et toujours de sauver des personnes ou des situations concrètes, souvent urgentes: des sinistrés, des exilés, des malades, des affamés, des mourants. La charité est incomparable: elle jaillit du cœur de Dieu dans le cœur des croyants, et même de tout homme de bonne volonté. Elle échappe au raisonnement! En un sens, la charité inverse en quelque sorte le mouvement de la stricte justice, des seuls droits de l’homme, si fondamentaux cependant. La charité vise des sujets. Et elle atteint son but lorsqu’elle suscite dans ces personnes et ces populations secourues, le désir d’entrer elles-mêmes dans un mouvement de gratuité, même si elles n’ont à donner qu’un peu de tendresse, un peu de temps, une présence silencieuse.

Le monde actuel a un immense besoin de se convertir à la charité. Je souhaite que “Cor Unum” continue d’y contribuer au mieux C’est cette grâce que nous demanderons ensemble au cours de cette Eucharistie, pour l’Eglise et pour le monde.

 

© Copyright 1983 - Libreria Editrice Vaticana

 

top