The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE AU CANADA

 DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX ENFANTS DES ÉCOLES PRIMAIRE

Basilique de Notre-Dame
Mardi 11  septembre 1984

 

Chers jeunes,

au  fond de nos cœurs - en faisant un bref instant de silence -, remercions déjà le Seigneur pour la joie de cette rencontre!

Vous êtes heureux d’être près du Pape! Eh bien, le Pape aussi est très heureux d’être au milieu de vous!

Vous le savez bien: lorsque les personnes, les jeunes comme vous, ou les aînés comme moi, prennent le temps de se rencontrer, de se manifester de l’amitié simplement et sincèrement, de s’entraider autant qu’elles le peuvent, c’est le Bonheur sur terre! Précisément cette fraternité entre tous les habitants de l’univers, c’est le grand désir du Seigneur. Vous savez bien que Jésus est venu et demeure - mystérieusement mais réellement - parmi nous. Avec nous il poursuit ce projet de fraternité universelle, il nous rassemble et fait de nous les membres de son Corps.

Bien sûr, chacun de vous ne peut réaliser tout seul ce plan mondial d’amitié et d’unité entre les gens d’un même pays et entre tous les peuples de la terre. Mais chacun doit y apporter sa contribution, une contribution personnelle, irremplaçable. Vous me comprenez bien, je vois cela sur vos jeunes visages.

Vous êtes presque trois mille jeunes réunis dans cette Maison du Seigneur, et vous êtes tous des enfants différents. Il en est qui sont plus calmes, d’autres plus remuants; certains aiment mieux le dessin, la musique, d’autres le sport; beaucoup travaillent à l’école de tout leur coeur, il s’en trouve qui ont moins de goût et moins de courage pour étudier; quelques-uns ont des handicaps de santé, d’autres disposent d’une santé robuste. Différents? oui. Mais vous avez tous et chacun une place - une place unique - dans le monde.

Et si Jésus vous rencontrait aujourd’hui . . . - mais Il vous rencontre d’une certaine manière par l’Evêque de Rome que je suis, à la suite de l’Apôtre Pierre -, il vous dirait encore: Oh, surtout, aimez-vous bien les uns les autres, c’est à ce signe que l’on vous reconnaîtra pour mes disciples, mes amis véritables! Oui, aimez-vous toujours davantage!

Je suis heureux d’avoir vu de mes yeux vos gestes symboliques à propos de l’amitié et de l’entraide, et de vous avoir entendu chanter votre volonté d’aimer l’autre tel qu’il est, les autres tels qu’ils sont. J’ai grande confiance que chacun de vous fera progresser, ici sur la terre du Canada et même à travers le monde, l’amitié telle que Jésus la comprend: donner tous les jours du bonheur aux autres . . . donner sa vie. Cela se fait, cela continuera, grâce à vos efforts personnels et en groupes. Mais toujours Jésus vous aide: dans la prière vous êtes tout près de Lui. Dans les sacrements qu’Il a confiés à son Eglise, vous le rencontrez: depuis le baptême, vous êtes liés à Lui; vous aimez recevoir le pardon par la confession, vous aimez le recevoir Lui-même et partager sa vie dans la joie de la communion; le sacrement de confirmation vous assure du don de l’Esprit Saint, qui vous donne sa lumière et sa force, pour que vous grandissiez avec cet Esprit de Jésus en vous et pour que vous preniez votre place active dans son Eglise.

Je veux encore ajouter un mot. Je sais que vous avez tous votre place dans une famille, dans une communauté spécialement faite pour les jeunes, dans des mouvements d’action chrétienne. Vos parents, vos éducateurs vous donnent ce dont vous avez besoin pour vivre, pour grandir, pour construire votre avenir; ils vous comprennent, ils vous soutiennent, ils vous montrent leur affection. Alors je vous demande de manifester à tous ceux-là qui s’occupent si bien de vous toujours plus de confiance, de respect, de gentillesse. C’est ainsi que vous serez leur joie et que vous-même vous connaîtrez chaque jour, non seulement le bonheur d’être aimés, mais le bonheur d’aimer. N’est-ce pas magnifique tout cela?

Voici donc ce que je voulais vous dire dans notre rencontre. Chers jeunes, afin de vous aider à vivre comme des frères, comme des amis, avec le plus de gens possible, je vous bénis au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.

 

Copyright © Libreria Editrice Vaticana

 

top