The Holy See
back up
Search
riga

VISITE PASTORALE AUX PAYS-BAS

SALUT DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX HABITANTS DE NAMUR EN WALLONIE

Samedi 18 mai 1985

 

Chers habitants de Namur,

Venant de Beauraing, le cœur marial de votre beau diocèse, me voici dans une autre cité de Marie, puisque Notre-Dame du Rempart est la patronne populaire de votre ville.

Je suis heureux de me trouver devant votre cathédrale, l’église de vos évêques successifs. Je salue ici avec une particulière cordialité Monseigneur Joseph-Robert Mathen, votre évêque, avec Monseigneur Jean-Baptiste Musty, son auxiliaire, qui manifestent pour votre diocèse une grande sollicitude pastorale. J’évoque volontiers la mémoire des anciens évêques que certains d’entre vous ont connus. Monseigneur Heylen: il présida longtemps les Congrès Eucharistiques internationaux, faisant écho ainsi à Sainte Julienne du Mont-Cornillon, qui séjourna chez vous au 13emè siècle et qui contribua à susciter dans l’Eglise la célébration de la fête du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ. Quant à Monseigneur Charue, j’ai siégé à ses côtés au Concile Vatican II; il fut un Père conciliaire éminent par sa doctrine, et je sais aussi tout ce qu’il a accompli pour fortifier la foi de ses diocésains et les vocations.

Ce diocèse a connu et connaît encore, je l’espère, une forte vitalité chrétienne; de grands éducateurs chrétiens l’ont marqué, et notamment les religieux que l’Eglise a élevés à l’honneur des autels: la sainte Julie Billiart et le bienheureux Mutien-Marie, qui ont voué leur vie à l’éducation de la jeunesse.

La tradition de votre ville dans le domaine de l’enseignement est ancienne et n’a cessé de s’étendre. Relayant le rôle irremplaçable de la famille dans l’éducation morale et spirituelle, vos écoles offrent à une nombreuse jeunesse une grande diversité de formation, jusqu’au niveau universitaire dans les prestigieuses Facultés dirigées par les Pères Jésuites. Votre ville se doit d’être accueillante à tous ces jeunes de la région, que je suis heureux de retrouver dans quelques instants. Tous les éducateurs, spécialement les éducateurs chrétiens, ont beaucoup à faire pour aider les jeunes à affermir leur personnalité humaine et leur espérance chrétienne. C’est un aspect important du ministère du prêtre.

La situation de Namur en fait encore une cité de rencontre sur d’autres plans. Votre ville devient le siège des instances politiques de la région wallonne, dont je suis heureux de saluer les autorités responsables, en même temps que les autorités provinciales et communales. Dans les nombreuses administrations installées chez vous, vous avez certainement à cœur de maintenir en honneur le sens de l’accueil et de la relation humaine, permettant à chaque administré d’être considéré comme une personne, avec ses soucis et ses espoirs, dans un monde déjà trop marqué par l’anonymat. Je pense aussi aux efforts que doivent fournir vos centres sociaux d’entraide et vos organismes de solidarité pour pallier les difficultés et parfois les drames de nombreuses personnes ou familles, surtout en cette époque de crise et de chômage.

Namur est par ailleurs une ville où séjournent volontiers les personnes du troisième âge, en raison de son environnement pittoresque, qui fait d’ailleurs la joie des touristes. C’est encore souligner l’importance de la vertu d’accueil. Enfin, nombreux sont chez vous les établissements de commerce et de service où peuvent fleurir le sourire et l’écoute qui rendent la vie plus agréable.

Mais je n’oublie pas que la région de Namur demeure en grande partie rurale: mes vœux cordiaux vont aussi à ceux qui se consacrent aux travaux des champs et à l’artisanat dans les petites villes et les villages.

A la ville de Namur, lieu de rencontre et de dialogue, centre de services publics et privés, je souhaite de briller par son sens de la relation humaine, par son respect d’autrui.

C’est la grâce de cet amour fraternel, en paroles et en actes, que j’implore pour vous et pour tous ceux que vous rencontrerez, en vous remerciant moi-même de l’accueil que vous me réservez. Mon souhait est celui de l’Apôtre Pierre (Cfr. 1 Petr. 1, 2 ; 5, 14).

Que le Seigneur vous donne sa paix!

 

Copyright © Libreria Editrice Vaticana

 

top