The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX ARMÉNIENS DE LYON

11 novembre 1986

 

Chers Frères et Sœurs dans le Christ,

Dans le souvenir combien émouvant des moments de recueillement et de prière vécus à l’amphithéâtre romain de Lyon qui, en l’an 177, vit souffrir et mourir les premiers martyrs des Gaules, j’éprouve une grande joie à vous accueillir. J’ai encore présent à l’esprit l’adresse chaleureuse de Mgr Norvan Zakarian, votre Evêque, et le souffle œcuménique qui l’animait. Et vous, membres de l’Eglise arménienne apostolique qui n’avez pu me rencontrer à Lyon, soyez les bienvenus et croyez à ma gratitude pour votre visite!

Dieu soit loué! Il nous donne la grâce de tisser encore des liens de respectueuse et fraternelle amitié. Je sais ce que vous réalisez à Lyon avec vos frères catholiques, orthodoxes et protestants. Je connais vos efforts pour répandre ensemble le message chrétien, pour témoigner de l’importance de la prière. Je me réjouis de ce que votre activité est dans la ligne de l’exhortation que j’adressais aux chrétiens de Lyon, les incitant à répondre ensemble aux besoins de l’homme d’aujourd’hui, dans la fidélité à la Parole de Dieu et sans rien faire séparément de ce qu’il est possible de faire ensemble.

Lorsqu’il rendit visite à mon bien-aimé prédécesseur Paul VI, le 9 mai 1970, le Catholicos d’Etchmiadzine disait: “L’Eglise arménienne est heureuse de participer au mouvement œcuménique, et de concert avec les Eglises sœurs, de s’avancer vers l’unité dans l’amour du Christ . . . Nous devons croire que “les vents et les mers” de nos jours doivent aussi se subordonner à l’impératif de la paix. Pour cela, nous pensons qu’il est nécessaire que toutes nos Eglises et nous tous, nous nous rassemblions avec humilité et fidélité autour du Maître divin”.

Il y a, vous le voyez, une profonde communauté d’intentions et d’efforts entre votre Catholicos et l’Evêque de Rome. Cette volonté de collaboration a été encore confirmée par le délégué du Catholicos d’Etchmiadzine, Son Eminence l’Archevêque Bozabalian, à la journée de prière pour la paix à Assise, le 27 octobre dernier.

Que cette cause de l’unité des chrétiens nous saisisse en priorité, nous mobilise dans une atmosphère croissante de travaux sérieux, de prière ardente, de collaboration fraternelle! Celui qui a commencé cette œuvre de réconciliation parmi nous saura la mener à son terme. A nous d’être fidèles à ce qu’il nous demande.

Je suis heureux d’invoquer sur vos personnes et sur tous les fidèles de l’Eglise arménienne l’abondance de la Bénédiction de notre unique Seigneur.

 

© Copyright 1986 - Libreria Editrice Vaticana

 

top