The Holy See
back up
Search
riga

PÈLERINAGE APOSTOLIQUE EN FRANCE

DISCOURS DU SAINT-PÈRE
APRÈS LA PRIÈRE DU ROSAIRE

Lyon (France)
Samedi, 4 octobre 1986

 

Je remercie ceux et celles qui ont voulu se joindre à cette prière du Rosaire, à laquelle s’associent, chaque premier samedi du mois, des milliers de Romains et de fidèles d’Europe par la radio. Le chapelet demeure la prière simple et efficace pour devenir disciple de Jésus-Christ, avec Marie. Connaître Jésus-Christ, méditer et reproduire en notre vie chacun de ses mystères, c’était le leitmotiv du Père Chevrier. Dans cette prière que l’Eglise ne cesse de recommander et la Vierge elle-même dans ses apparitions, comme celles de Lourdes, on suit les mystères de Jésus avec les yeux et le cœur de Marie. D’ailleurs, le Père Chevrier, en bon apôtre des pauvres, leur proposait d’emblée cette prière.

Et comment oublier qu’à Lyon, c’est Pauline Jaricot qui a eu l’ingéniosité de lancer les quinzaines du “Rosaire vivant”, comme elle avait lancé la Propagation de la foi? En peu d’années, elle a su associer des millions de personnes de France et de beaucoup de pays, dans une chaîne de solidarité remarquable, pour méditer tour à tour les mystères joyeux, douloureux et glorieux, et prier aux grandes intentions de l’Eglise: salut des pécheurs et missions. Elle avait réussi, selon son expression, “à faire agréer le Rosaire à la masse”.

Aujourd’hui, nous avons le même besoin de louer Marie, de la prier, pour être disponibles, comme elle, à l’Esprit Saint.

Je salue avec reconnaissance le Supérieur, les professeurs, les étudiants, le personnel de ce grand Séminaire Saint-Irénée, qui nous offre l’hospitalité. Je suis ému à la pensée de tous ceux qui se sont formés au sacerdoce dans cette maison. Je souhaite que cette grâce continue, pour la qualité des séminaristes, et aussi pour leur nombre.

Et maintenant, je prie Dieu de nous accorder un bon repos, pour mieux le servir demain, qui est le jour du Seigneur.

 

© Copyright 1986 - Libreria Editrice Vaticana

 

top