The Holy See
back up
Search
riga

REMERCIEMENT AUX EXÉCUTANTS DE
«LE MYSTÈRE DE LA CHARITÉ DE JEANNE D'ARC»
PRESENTÉ PAR «LA COMÉDIE FRANÇAISE»

Castel Gandolfo
Jeudi, 28 juillet 1988

 

Monsieur le Maire de Lyon,

à l'issue du beau moment de théâtre que vous m’avez permis de vivre ici, je tiens à vous remercier très chaleureusement de votre généreuse initiative, que j’ai été particulièrement heureux d’accueillir, sensible à l’ardente conviction de Monsieur le Cardinal Decourtray et à l’entremise diligente et éclairée de Monsieur l’Ambassadeur de France près le Saint-Siège.

Je vous remercie, Monsieur le Maire, d’être venu vous-même présenter le spectacle, accompagné de plusieurs de vos collègues et de vos collaborateurs de la Municipalité de Lyon et d’autres hautes personnalités de votre grande cité. En m’offrant cette représentation du Mystère de la Charité de Jeanne d’Arc, vous avez désiré marquer votre gratitude pour ma visite pastorale à Lyon voici près de deux ans. Chez vous, j’avais pu évoquer quelques grands saints qui ont fondé l’Eglise des «Trois Gaules», et il m’avait été donné de béatifier le Père Antoine Chevrier. Votre réponse, en quelque sorte, vous la placez sous le patronage de sainte Jeanne d’Arc et de Charles Péguy qui médite avec elle l’essentiel du Mystère chrétien.

Votre geste ne pouvait être mieux inspiré: l’œuvre que vous nous avez permis de redécouvrir dans son admirable forme théâtrale est une grande œuvre française, une œuvre chrétienne qui touche, avec une éloquence saisissante, aux sources de la vocation de Jeanne a la sainteté, dans le contexte de la «grande pitié» qu’est la guerre et du combat spirituel intime de la paroissienne de Domremy si liée au destin de votre pays. Je ne vais pas entreprendre une analyse détaillée des thèmes du «Mystère», je dirai seulement combien me frappe la manière dont Péguy a su rendre comme «présente» la Passion du Seigneur, et aussi son évocation de la présence de Marie, «Reine des Sept Douleurs», comme il dit, à la fois «Reine de Beauté» et «Reine de Miséricorde».

Je présente mes respectueuses félicitations aux artistes qui nous ont conduits au long de cette saisissante méditation scénique. Vous montrez par votre interprétation à quels sommets atteint l’art du théâtre: je vous suis vivement reconnaissant de votre venue et de votre jeu qui a valeur de témoignage. Et j’exprime ma gratitude aux responsables du Théâtre des Célestins et de la Comédie Française qui ont produit ce spectacle; je suis sensible au fait que vous soyez venus personnellement ce soir. Je suis heureux aussi d’adresser un salut particulier aux membres de la famille Péguy présents avec nous.

Nous garderons tous un beau souvenir de cette soirée. Elle ravive pour moi la mémoire de ma rencontre avec le peuple chrétien de Lyon et d’autres régions de France. Que Jeanne de Domremy nous aide à saisir la beauté du Mystère de la Charité et à accueillir la Bénédiction de Dieu!

 

© Copyright 1988 - Libreria Editrice Vaticana

 

top