The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
AUX FRÈRES DE L
'INSTRUCTION CHRÉTIENNE DE PLOËRMEL

Vendredi, 25 mars 1988

Cher Frère Supérieur général,
Chers Frères délégués au Chapitre,

1. En vous accueillant ici, j’ai comme l’heureuse impression de contempler plus de cent soixante ans d’histoire de l’instruction et de l’évangélisation des enfants et des adolescents. Une fois de plus, l’Eglise remercie chaleureusement les Frères de Ploërmel. Dans le mystère de l’au-delà, vos fondateurs très aimés, les Abbés Jean-Marie de La Mennaie et Gabriel Deshayes, se réjouissent de la vitalité de leur Institut. Certes, je sais vos préoccupations relatives aux vocations. Je sais également que l’Afrique vous donne espoir: les rameaux de l’Institut plantés il y a peu en Ouganda, au Rwanda, au Zaïre, ont déjà porté de beaux fruits. Très heureux de vous accueillir tous, permettez-moi de saluer spécialement le cher Frère Bernard Gaudeul, que vous venez de réélire Supérieur général, en lui renouvelant votre confiance. Je l’assure de mes vœux fervents et priants pour l’accomplissement très fructueux de son ministère de service et d’autorité. Cher Frère Bernard, connaissant votre lieu d’origine, Cancale, dans la baie du Mont-Saint-Michel, je sais que vous pouvez compter sur l’intercession de votre admirable compatriote, la bienheureuse Jeanne Jugan, qui veillera sur vous.

2. Pendant ce Chapitre général, qui s’achève, vous vous êtes penchés avec grand soin sur votre Règle de vie, mise à jour précédemment et approuvée en 1983 par la Congrégation pour les Religieux. Il est vrai que, si les textes expriment bien votre charisme propre, il y a toujours lieu d’en approfondir le sens spirituel, afin de renouveler jour après jour votre manière de le vivre. Ce don particulier, reçu de vos fondateurs, est la recherche ardente et la recontre intime du Seigneur Jésus, contemplé, prié, aimé sans mesure. C’est ainsi, et ainsi seulement, que les Frères découvriront la voie que le Christ leur montre et sur laquelle il appelle toutes vos communautés et l’Institut lui-même à la suivre.

3. Cette forme de sanctification, personnelle et communautaire, toujours mieux réalisée, vous permet de donner un témoignage rayonnant et stimulant à ceux qui vous voient vivre en hommes de prière et de vie intérieure. Dans l’enthousiasme et l’humilité, partagez votre amour de Jésus-Christ, vos richesses de foi, d’espérance et de charité théologales concrètement vécues avec tous les jeunes confiés à vos soins, avec leurs parents, avec les laïcs chrétiens qui ont accepté en conscience de collaborer au projet éducatif de vos écoles et collèges. Vous contribuez ainsi à la vitalité et à la sanctification du Peuple de Dieu, selon la forme originale inspirée à vos fondateurs par l’Esprit du Seigneur. Le Seigneur vous a mystérieusement choisis pour la plus belle œuvre qui soit: préparer la jeunesse à assumer au mieux son avenir et les multiplex services de la société en référence au Message évangélique, toujours actuel, inépuisable et vivifiant.

4. Témoins du Royaume de Dieu par votre consécration de religieux, vous vivez cette donation radicale à travers vos tâches d’enseignants et d’éducateurs. Votre Institut a été suscité dans l’Eglise pour cette mission de première importance: faire connaître le Christ et sa Bonne Nouvelle par le moyen de l’école. Notre temps, marqué par des bouleversements socio-culturels importants, requiert d’urgence une évangélisation des intelligences à tous les degrés du savoir. C’est pourquoi, sans vous laisser effleurer par le moindre doute, vous avez à demeurer rigoureusement fidèles à votre charisme, comme à ce sens prudent et audacieux de l’adaptation aux conditions de vie et aux cultures dans lesquelles s’exerce votre apostolat. L’Eglise attend de vous que vous soyez fermement attachés à votre mission éducatrice, aussi bien dans les pays de vieille civilisation chrétienne que dans les régions où le christianisme a une histoire beaucoup plus récente.

5. Depuis plus de cent cinquante ans, les Frères de Ploërmel ont affronté avec un courage exemplaire les difficultés de l’apostolat missionnaire sous des climats très éprouvants. Aujourd’hui, l’Eglise vous appelle à relever les mêmes défis dans des contextes différents. Je pense au matérialisme pratique envahissant et réducteur. Je songe aux situations socio-politiques oppressives. Chers Frères, avec l’aide puissante du Seigneur, et grâce à un haut niveau de formation théologique, spirituelle, intellectuelle et technologique, vous serez à même de répondre aux besoins profonds et considérables des jeunes, à ce qu’ils attendent de vous, parfois inconsciemment, dans la catéchèse et la vie spirituelle comme dans le domaine de la culture humaine sous toutes ses formes.

6. Enfin, votre haute mission d’éducation et de sanctification est à réaliser dans un esprit vigoureux de parfaite communion entre vous et avec tout le Peuple de Dieu. Je connais l’indéfectible fidélité de votre Institut au Siège de Pierre et au Magistère des Papes. C’est un précieux héritage de vos fondateurs. Je vous encourage vivement et avec confiance à développer encore votre collaboration effective avec les Conférences épiscopales et les Pasteurs des diocèses ou des paroisses qui vous ont appelés, avec le laïcat chrétien jeune et adulte. Ce «sensus Ecclesiae» sera toujours votre grande force et le signe indiscutable de votre engagement ecclésial pour les hommes de notre temps.

Au terme de cette rencontre, j’invoque la surabondance des bénédictions divines sur toute la Congrégation, sur ses responsables, sur les Frères âgés ou malades, sur les préposés à l’accompagnement des vocations, sur tous les laïcs coopérant à votre œuvre magnifique, sur tous les jeunes et leurs familles. Je confie les uns et les autres à la maternelle protection de la Mère du Christ Rédempteur.

 

© Copyright 1988 - Libreria Editrice Vaticana

 

top