The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DE JEAN-PAUL II
A UN GROUPE DE JEUNES PÈLERINS FRANÇAIS
DU DIOCÈSE DE QUIMPER

Vendredi, 7 avril 1989

 

Cher Monseigneur,
Chers amis,

C’est avec plaisir que je vous accueille ici, à l’occasion de votre pèlerinage à Assise et à Rome. Et il m’est particulièrement agréable d’avoir cette occasion de saluer Monseigneur Francis Barbu, au milieu de ses jeunes diocésains, alors qu’il s’apprête à conclure un long et fécond ministère pastoral à Quimper, en transmettant sa charge à son coadjuteur, Mgr Clément Guillon.

Chers jeunes, en venant dans cette ville, vous venez comme à une double source: la source que représente le témoignage des Apôtres fondateurs de l’Eglise du Christ, puis des martyrs et des saints dont Rome garde vivante, plus encore que le souvenir, la présence; – et l’autre source, si je puis dire, c’est tout ce qu’apporte à l’Eglise la rencontre des chrétiens venus des quatre coins du monde: les pèlerins, ceux qui étudient, et ceux qui travaillent avec moi pour le service de tous. J’espère que vous garderez de vos journées à Rome non seulement le souvenir de belles découvertes, mais une image plus riche de l’Eglise.

Et je souhaite qu’à partir de cette espérance d’un moment privilégié, vous soyez d’autant plus généreux pour fortifier et approfondir votre foi, pour développer votre témoignage de chrétiens sur toutes les routes que vous commencez à parcourir, pour prendre votre part de responsabilité dans la vie de la communauté ecclésiale dans votre diocèse de Quimper.

Je laisse à Mgr Barbu, aux prêtres et aux responsables de vos groupes le soin de prolonger concrètement ces encouragements. Dans notre rencontre forcément brève, je tiens encore à saluer parmi vous ceux qui se préparent au sacerdoce, en les assurant que cette forme de service de l’Eglise, même si elle demande un grand désintéressement, leur donnera une vraie joie.

A vous tous, je souhaite de savoir bâtir un avenir heureux, quelle que soit la voie sur laquelle le Seigneur vous appelle à le suivre.

Et, avec vous, je rends grâce pour ce que Mgr Barbu a apporté à votre diocèse au cours de ses années d’épiscopat. Je lui souhaite une retraite heureuse, en sachant qu’il vous reste fidèle et qu’il continuera de servir le Seigneur. Et je vous charge d’apporter mon salut et mes vœux à Mgr Guillon qui assumera prochainement la pleine responsabilité de l’Eglise à Quimper.

En vous disant à tous: bonne route! Je demande de tout cœur au Seigneur de vous bénir.

 

© Copyright 1989 - Libreria Editrice Vaticana

 

top