The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX PARTICIPANTS AU PÈLERINAGE
FRANÇAIS DE «LA CROIX DU NORD»

Mardi, 25 avil 1989

 

Monsieur le Directeur,
Mesdames et Messieurs,

1. C’est pour moi une grande joie de vous accueillir même brièvement. Tout d’abord, je vous félicite d’avoir tenu à célébrer le centenaire de «La Croix du Nord» par un pèlerinage au cœur de l’Eglise. C’est bien pour elle – à travers les chrétiens de Cambrai, Lille et Arras – que vous œuvrez dans l’unité et la complémentarité de vos responsabilités. Les pionniers et les continuateurs de ce journal régional maintenant centenaire se réjouissent certainement quoique invisiblement de votre démarche romaine. Avec eux, en quelque sorte, je voudrais vous encourager chaleureusement.

2. Dans le foisonnement des publications écrites ou des informations radio-télévisées, qui s’en tiennent à la neutralité religieuse, veillez lucidement à l’identité de «La Croix du Nord-Magazine». Ce journal régional est né catholique et doit le demeurer. C’est là son originalité. Catholique, cela veut dire que cet hebdomadaire, tout en rejetant le moindre sectarisme, ne peut jamais omettre de défendre et de promouvoir les valeurs humaines et chrétiennes où la foi de l’Eglise est engagée. Cela signifie aussi que «La Croix du Nord» se veut en communion avec l’Eglise, en liens confiants et loyaux avec vos Evêques de Cambrai, Lille et Arras. Ici, je touche d’un mot à la participation des lecteurs: il est souhaitable que leur apport repose sur une connaissance objective des problèmes et soit marqué par le respect des personnes, comme par le sens des nuances.

3. Permettez-moi encore de vous encourager sur un point fondamental, que fait certainement l’objet de vos préoccupations. Que «La Croix du Nord» continue d’aider ses lecteurs à se faire une opinion aussi juste que possible des événements régionaux, nationaux, internationaux. Pour un journal catholique, il n’y a pas de faits «divers». Toute action humaine manifeste le respect de la personne, des groupes sociaux, ou le scandale de leur oppression, les misères de leur déchéance. Sans faire de votre journal une chaire de prédication, il vous est impossible de dissocier la vie sociale et l’inspiration chrétienne. Dieu est présent là où les hommes vivent. La Croix a été plantée sur notre terre. L’événement de la Résurrection est un événement de l’histoire, même s’il la transcende. Ces deux événement donnent aux croyants et proposent aux hommes de bonne volonté une vue profonde des choses et entraînent vers la sainteté.

Chers amis, votre service journalistique de la Région Nord de la France peut vous apparaître modeste à côté de certains moyens plus puissants. En réalité, l’impact de votre journal, immédiatement ou à échéance, peut être grand. La clef de cet impact est dans la qualité de votre collaboration à la réflexion, à la rédaction, à la diffusion de la «Croix du Nord», en dialogue avec vos Evêques, certainement heureux de voir telle rubrique ou telle colonne de ce journal accueillir leur enseignement ou leurs interventions ponctuelles, afin que ces lumières atteignent un public plus large que celui de Bulletins diocésains.

4. J’achève cet entretien en vous reportant aux réflexions exprimées dans mon dernier message pour la Journée mondiale des communications sociales: «La question posée aujourd’hui à l’Eglise n’est plus de savoir si l’homme de la rue peut encore percevoir un message religieux, mais celle de trouver les meilleurs langages de communication, qui lui permettront de donner tour son impact au message évangélique». Dans cette ferme et joyeuse espérance, je bénis de tour cœur vos personnes, votre travail délicat et irremplaçable, et tous les lecteurs de «La Croix du Nord».

 

© Copyright 1989 - Libreria Editrice Vaticana

 

top