The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE EN EXTRÊME ORIENT ET À MAURICE

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX REPRÉSENTANTS DES CONFESSIONS RELIGIEUSES

Palais du Gouverneur Général à Le Réduit (Maurice)
Samedi, 14 octobre 1989

 

Chers amis,

Je suis heureux de me trouver parmi vous, fils et filles de cette belle île. Vous représentez des communautés religieuses chrétiennes, hindoues, musulmanes, dans un pays qui donne au monde l’exemple d’une société où les habitants de traditions spirituelles différentes vivent en paix les uns avec les autres, dans la compréhension et le respect mutuels, pour le bonheur de tous.

Le message que je vous apporte est celui de la paix. Dans le sillage du Christ qui saluait ses disciples en disant: «La paix soit avec vous»[1], je vous dis: «Paix, shanti, salam»!

Le Christ a prié le Père pour que tous ses disciples forment une famille unie. Chrétiens d’aujourd’hui, nous devons poursuivre dans la clarté nos efforts pour nous rapprocher de l’unité tant désirée Nous serons ainsi des témoins plus crédibles de l’Evangile, de son message de salut et de paix. Je souhaite que se poursuive le labeur œcuménique entrepris entre les communautés chrétiennes de Maurice, dans un accueil sincère de la Parole de Dieu, une collaboration active de la charité, une prière instante. Puissent tous les baptisés se laisser pénétrer par la sagesse de Dieu et dire enfin ensemble au Seigneur de gloire: «Par ta lumière, nous voyons la lumière»[2].

La paix ne peut se construire qu’à partir de cœurs qui sont pacifiés. C’est pourquoi, aux membres de la communauté hindoue il m’est agréable d’exprimer l’estime que je porte à leur préoccupation pour la paix intérieure et pour la paix dans le monde, fondée non seulement sur des considérations d’ordre purement mécanique ou de politique matérialiste, mais sur la purification, l’abnégation, l’amour et la sympathie envers tous.

Le Coran aussi, dans sa description du juste, reconnaît la valeur de cette paix intérieure: «O toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée»[3]. Et pour nous, chrétiens, cette paix est le fruit de l’amour de Dieu, répandu dans nos cœurs.

Dans notre monde, qui connaît tant d’injustices, tant d’inégalités, la paix ressemble à une fleur fragile. Mais je voudrais réaffirmer ma conviction exprimée lors de ma visite au Raj Ghat dédié à la mémoire de l’illustre Mahatma Gandhi: «Avec l’aide de Dieu, la construction d’un monde meilleur, dans la paix et la justice, est à la portée des êtres humains»[4]. Je voudrais aussi rappeler ces mots du Mahatma: «La loi de l’amour gouverne le monde... la vérité triomphe du mensonge. L’amour l’emporte sur la haine»[5].

Que le Seigneur donne à tous les habitants de cette île de continuer à vivre ensemble en harmonie et dans la paix! Voilà mon souhait et ma prière.


[1] Io. 10, 19.

[2] Ps. 36 (35), 10.

[3] Sourate 89, 27-28.

[4] Ioannis Pauli PP. II Allocutio Delii, prope monumentum Gandhi vulgo «Raj Ghat» cognominatum, 3, die 1 febr. 1986: Insegnamenti di Gioavnni Paolo II, IX, 1 (1986) 248.

[5] Mahatma Gandhi, Young India, 23 oct. 1924.

 

© Copyright 1989 - Libreria Editrice Vaticana

 

top