The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DE JEAN-PAUL II
AUX JEUNES PARTICIPANTS AU PÈLERINAGE
DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG

Jeudi, 19 avril 1990

 

Chers amis du Grand-Duché,

C’est avec beaucoup de joie que je vous accueille aujourd’hui, dans le prolongement de la Journée internationale des jeunes et de la rencontre du dimanche des Rameaux à Rome, où des milliers de jeunes comme vous sont venus célébrer leur foi avec le Pape. J’adresse mes salutations cordiales à votre archevêque, Monseigneur Jean Hengen, qui vous accompagne dans votre pèlerinage.

En cette semaine de Pâques, consacrée à la prise de conscience du fait de la Résurrection du Christ, nous nous souvenons avant tout de notre baptême: c’est, pour chacun de nous, l’acte par lequel l’Eglise nous a associés à la mort et à la victoire du Seigneur. Vous, les jeunes, vous êtes en période de formation, je vous invite à découvrir toujours mieux le Christ vivant et son message. Je vous invite à renouveler votre engagement baptismal à suivre le Christ avec plus de dynamisme encore.

Je sais que vous prenez une part active à la grande prière liturgique de l’Eglise. Par le service du dimanche, entre autres, vous êtes associés à la célébration de la Pâque: en effet, chaque dimanche, les chrétiens aiment à se réunir pour revivre le triomphe du Christ ressuscité, pour en rendre grâce et pour communier à sa présence. Ils attachent une grande importance à la liturgie dominicale, car ils y puisent leur énergie spirituelle et ils y trouvent le sens de leur existence.

Comme les saintes femmes que Jésus a envoyées annoncer la nouvelle de la Résurrection, vous aussi, vous êtes appelés à être des témoins du Christ. Préparez-vous à votre apostolat d’adultes dans l’Eglise. Soyez ouverts au Seigneur qui invite à le suivre aujourd’hui autant qu’hier. Comme Paul, saisi par le Christ sur le chemin de Damas, dites: « Que dois-je faire, Seigneur? »[1].

En cette année où le Luxembourg vénère plus particulièrement le grand missionnaire que fut saint Willibrord, je forme le vœu que de jeunes Luxembourgeois marchent dans son sillage pour continuer l’évangélisation du pays et de l’Europe, où le Grand-Duché occupe une position si particulière. J’espère que, parmi vous, plusieurs entendront l’appel du Seigneur à « laisser leurs filets » pour consacrer leur vie au ministère sacerdotal ou à la vie religieuse.

Celui ou celle que Dieu appelle reçoit la grâce, jour après jour, pour suivre le chemin que lui est destiné. Alors, bon courage! Comme à tous les jeunes, je vous redis ma confiance. Je prie pour vous et je vous donne de grand cœur ma Bénédiction Apostolique ainsi qu’à vos parents et à vos éducateurs. Bon séjour à Rome et bon temps pascal!


[1] Act. 22, 10.

 

 

© Copyright 1990 - Libreria Editrice Vaticana

 

top