The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À MONSIEUR FRANÇOIS NGARUKIYNTWALI,
NOUVEL AMBASSADEUR DU RWANDA,
À L'OCCASION DE LA PRÉSENTATION DES LETTRES DE CRÉANCE*

Vendredi, 2 mars 1990

 

Monsieur l’Ambassadeur,

C’est avec plaisir que j’accueille Votre Excellence au Vatican et que je lui souhaite la bienvenue en ces lieux, à l’occasion de la présentation des Lettres qui L’accréditent comme Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République Rwandaise près le Saint-Siège.

Je vous remercie vivement de m’avoir transmis les salutations très aimables de votre Président, Son Excellence le Général-Major Juvénal Habyarimana, auxquelles je suis très sensible. En retour, je vous prierai de bien vouloir lui exprimer les vœux déférents que je forme pour sa personne et mes souhaits cordiaux pour l’heureux accomplissement de sa haute tâche au service de la nation rwandaise.

Dans votre courtoise allocution, Monsieur l’Ambassadeur, vous avez évoqué, en termes chaleureux, le rôle joué par l’Eglise catholique dans la promotion de la société rwandaise. Je vous sais gré de ce témoignage. C’est, en effet, le vœu des pasteurs et des fidèles d’encourager tout ce qui concourt au développement complet et harmonieux de la personne humaine, de participer à l’effort commun de progrès en mettant, suivant leurs moyens, personnes et compétences au service des réalités du pays. Les chrétiens laïcs savent qu’ils sont appelés à être des signes d’amour du Christ au milieu de leurs frères, dans le monde de la santé, par exemple, dans le domaine de l’éducation et dans les diverses œuvres sociales de la nation. Ce qui les mobilise, c’est le « commandement nouveau » d’aimer son prochain comme le Christ lui-même nous a aimés.

Dans ses relations avec l’extérieur, la République Rwandaise, avez-vous déclaré, s’est assigné l’objectif du service de la paix, de la coopération, du rapprochement entre les peuples et de la solidarité internationale. C’est avec satisfaction que j’accueille ce généreux propos qui va dans le sens des initiatives que le Saint-Siège se plaît à promouvoir pour faire avancer la bonne entente entre les hommes et favoriser le développement de leur pays. Lors de mon récent voyage pastoral sur le continent africain, j’ai renouvelé mon appel à l’humanité, au nom même de l’humanité, pour que soit mis en pratique le devoir de la solidarité, notamment à l’égard des peuples africains les plus pauvres. J’ai exprimé le vœu que les responsables demeurent attentifs aux besoins réels de leurs concitoyens et à leur volonté de participer pleinement à leur propre progrès.

Je souhaite que le Rwanda continue à apporter sa contribution à l’avènement d’une société toujours plus juste et plus pacifique. Cette construction demande que nous soyons fermement déterminés à éliminer toutes les barrières qui séparent les hommes, à respecter et à promouvoir les légitimes aspirations de toutes le composantes de la communauté nationale, à aimer concrètement tous les membres de la famille humaine, les plus voisins comme aussi ceux qui sont éloignés, dans la conscience qu’une même origine et un même destin nous unissent tous.

En septembre prochain, s’il plaît à Dieu, je dirigerai mes pas vers le pays des mille collines. Je me réjouis à la pensée de faire la connaissance de votre peuple et d’aller célébrer avec les catholiques la foi qui nous est commune et qui est notre grande richesse. Je sais que les catholiques rwandais se préparent activement, avec leurs pasteurs, à cette rencontre avec l’Evêque de Rome, et je rends grâce à Dieu de la ferveur des communautés chrétiennes de votre pays. Vous me permettrez, Monsieur l’Ambassadeur, de leur adresser, par votre entremise, un salut affectueux. Que le dynamisme de leur foi porte les catholiques rwandais à participer d’une manière toujours plus qualifiée et généreuse au développement et au progrès de leur chère patrie!

Avant de conclure, je vous offre mes meilleurs vœux pour l’accomplissement de votre mission officiellement inaugurée en ce jour. L’expérience hors pair que vous avez acquise en exerçant les plus hautes responsabilités dans la diplomatie de votre pays pendant de longues années contribuera, j’en suis sûr, à un heureux développement des relations entre le Rwanda et le Saint-Siège en resserrant les liens d’amitié qui les unissent. Soyez assuré que vous trouverez ici l’accueil compréhensif dont vous pourrez avoir besoin.

Sur Votre Excellence, sur Monsieur le Président de la République et les membres du Gouvernement, sur tous vos compatriotes dont je découvrirai avec joie les visages lors de mon prochain voyage, j’invoque de grand cœur l’abondance des bénédictions divines.


*AAS 82 (1990), p.955-957.

Insegnamenti di Giovanni Paolo II, vol. XIII, 1 pp. 573-575.

L'Attività della Santa Sede 1990 pp. 170-171.

L’Osservatore Romano 3.3.1990 p.4.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.11 p.4.

 

© Copyright 1990 - Libreria Editrice Vaticana

 

top