The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
AU BUREAU DU CONSEIL INTERNATIONAL DES ARCHIVES

Vendredi, 30 mars 1990

 

Monsieur le Cardinal,
Mesdames, Messieurs,

Je suis heureux de vous accueillir dans cette maison à l’occasion de la session du Bureau du Conseil International des Archives. Vos travaux se déroulent au siège des Archives vaticanes: j’apprécie votre réponse positive à l’invitation de M. le Cardinal Archiviste de la Sainte Eglise et du Révérend Père Préfet; vous montrez ainsi votre estime pour nos Archives et pour le travail que l’on y accomplit au service de la science et de la culture.

Les Archives vaticanes, vous le savez, forment un patrimoine inestimable pour l’Eglise, mais on peut, à bon droit, les considérer comme un élément du patrimoine de la communauté internationale. Car, pour dire l’essentiel en deux mots cet ensemble de documents constitue une trace de ce qu’a vécu l’Eglise au cours des siècles et, par là, il témoigne du passage du Christ lui-même au cœur de l’histoire humaine.

Votre Conseil se préoccupe de veiller, dans de nombreux pays et de nombreuses institutions, à la conservation et à la communication de dépôts d’archives toujours plus importants et plus diversifiés. Vous affrontez des problèmes techniques complexes sur lesquels je ne puis m’étendre. Je désire simplement souligner l’intérêt primordial de vos tâches. Vous n’êtes pas les conservateurs de vestiges d’un passé révolu. Vous servez la continuité de la mémoire des peuples du monde. Sans une mémoire vivante et bien informée, les peuples perdraient beaucoup de leur culture; ils en ont besoin pour mieux vivre leur identité, pour construire leur avenir et pour apporter leur contribution spécifique dans le concert des nations, spécialement en un temps où le déroulement de l’histoire est marqué par les accidents et les accélérations dont nos générations peuvent apprécier l’importance.

Je voudrais exprimer ma grande estime pour la fonction éminente que vous exercez et pour le travail que vous accomplissez afin de parvenir à une organisation toujours meilleure de la conservation des archives et de leur utilisation. Je vous offre volontiers mes encouragements, et je souhaite, en particulier, que se poursuive heureusement, pour le profit de tous, votre collaboration avec les Archives vaticanes. Je forme des vœux cordiaux pour chacun de vous, ainsi que pour vos proches et vos collaborateurs. Et je prie le Seigneur de vous bénir.

 

© Copyright 1990 - Libreria Editrice Vaticana

 

top