The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
AUX PATRIARCHES ET AUX ÉVÊQUES CATHOLIQUES DU LIBAN

 

Aux Patriarches, aux Archevêques et aux Evêques
des Eglises catholiques du Liban.


Béatitudes et chers Frères dans l’Episcopat,

À l’occasion de la réunion annuelle de l’Assemblée des Patriarches et des Evêques catholiques du Liban, je désire vous donner l’assurance que je suis spirituellement présent au milieu de vous et que je prends part avec intensité à vos préoccupations de pasteurs en ce moment décisif pour les communautés qui vous sont confiées.

Les fidèles de vos Eglises ont été profondément éprouvés et beaucoup d’entre eux, poussés par un sentiment d’insécurité, par la peur, et préoccupés pour le sort de leurs familles, ont quitté le pays ou pensent le faire. D’autres se sentent désorientés et, voyant que l’avenir est très incertain, peuvent être facilement victimes du découragement ou, pire encore, de la tentation de s’en remettre une nouvelle fois à la violence destructrice.

Ce sont là, je le sais, quelques-unes des graves préoccupations qui vous assaillent, mais je suis certain que, fidèles à la responsabilité de votre ministère, vous saurez, avec votre paternelle sollicitude, avec l’aide des prêtres et celle des personnes consacrées, assurer l’animation spirituelle, les priorités pastorales et la coordination des diverses activités, plus que jamais nécessaires.

J’invoque avec vous le Seigneur afin qu’il vous donne la force et la grâce de conforter vos fils spirituels dans la foi au Christ, source de la conversion des cœurs, de la pacification des âmes et surtout, du sentiment d’appartenance à «une seule Eglise», rassemblée autour de Lui. Ainsi, il sera non seulement plus facile de surmonter les divisions imposées par la guerre et les divergences crées par les choix politiques, mais l’on pourra également rendre plus vive l’espérance dans le futur. Avec votre aide et votre témoignage, les fidèles de vos Eglises sauront traduire le grand commandement de l’amour dans la vie si exigeante de chaque jour: par la miséricorde et le pardon, ils sauront dominer les rancœurs causées par la violence aveugle de la guerre, être ouverts à un dialogue respectueux avec tous et, en particulier, avec ceux de leurs compatriotes qui appartiennent à d’autres familles spirituelles, être compatissants et solidaires à l’égard des personnes les plus éprouvées par les circonstances douloureuses dans lesquelles elles se trouvent.

Je partage avec vous la conviction que seules cette force spirituelle et cette bonne volonté permettront le retour progressif d’une situation normale dans le pays et la renaissance en profondeur d’un Liban ouvert au pluralisme où tous les habitants, chrétiens et non chrétiens, pourront se sentir citoyens à part entière et responsables. Un immense champ d’action s’ouvre aujourd’hui aux laïcs catholiques du Liban, en vue de contribuer à la reconstruction morale du pays et de préparer des jours meilleurs pour leur patrie. Votre Assemblée fera naître sans doute des orientations très utiles pour guider les catholiques de votre nation dans leur apostolat.

De mon côté, je confie vos travaux à la protection maternelle de Notre Dame de Harissa et je l’invoque avec vous afin qu’elle obtienne à tous, pasteurs et fidèles, la lumière et la force nécessaires pour répondre aux urgences apostoliques de l’heure présente.

Avec ma Bénédiction Apostolique.

Du Vatican, le 24 novembre 1990.


IOANNES PAULUS PP. II

 

© Copyright 1990 - Libreria Editrice Vaticana

  

top