The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AU
NOUVEL AMBASSADEUR DE DANEMARK PRÈS LE
SAINT-SI
ÈGE, S. Exc. MONSIEUR ALF CORNELIUS JÖNSSON*

Vendredi, 11 janvier 1991

 

Monsieur l’Ambassadeur,

1. Depuis l’heureux rétablissement des relations diplomatiques entre le Danemark et le Saint-Siège, vous êtes la troisième personnalité choisie par Sa Majesté la Reine Margrethe II pour représenter ici le Gouvernement et le peuple danois. Il m’est agréable d’accueillir Votre Excellence et de recevoir ses Lettres de créance.

Dans votre adresse imprégnée de respectueuse courtoisie, vous avez justement souligné le caractère confiant des bons rapports qui existent entre votre pays et le Siège Apostolique. Je puis vous assurer, Monsieur l’Ambassadeur, que ma visite effectuée au Danemark dans les premiers jours de juin 1989 a renforcé en moi ce sentiment. Comment oublierais-je le très aimable accueil de Sa Majesté la Reine Margrethe II au Palais de Fredensborg? Je serais reconnaissant à Votre Excellence de présenter à Sa Majesté l’expression de ma déférente considération et de mes souhaits renouvelés pour l’heureux accomplissement de sa haute charge.

2. Il me plaît encore d’évoquer la célébration eucharistique dans le parc des Bénédictines de Copenhague, le service de prière dans la magnifique cathédrale de Roskilde, suivi d’une rencontre fraternelle avec les Evêques luthériens en la résidence du Révérend Ole Bertelsen, l’assemblée œcuménique au Palais Moltke, la réunion du Corps Diplomatique à la Nonciature. Tous ces moments forts de mon séjour au Danemark ont favorisé une nouvelle et réciproque ouverture des esprits et des cœurs, dont je continue de rendre grâce à Dieu.

Avec satisfaction, j’ai pu constater que l’Eglise catholique, présente au Danemark par une communauté modeste mais bien vivante, trouve aisément sa place dans la nation. Et je puis vous assurer qu’en effet le désir des catholiques est d’apporter, dans la mesure de leurs possibilités, leur contribution à l’épanouissement social et spirituel de leurs compatriotes.

3. Vous avez évoqué par ailleurs, Excellence, l’engagement et les efforts du Saint-Siège pour la paix dans le monde. C’est là l’une des préoccupations essentielles qui animent nos dialogues et notre action dans la vie internationale. Le message qui nous inspire est un message de paix, d’une paix fondée sur ce qu’il y a de meilleur dans l’homme, d’une paix qui ne peut être consolidée que par le respect mutuel et l’entraide de tous les peuples de la terre, avec la reconnaissance explicite des droits transcendants de la personne humaine.

Le Saint-Siège se réjouit de ce que le Danemark poursuive des objectifs humanitaires, notamment par un engagement généreux en faveur des peuples les plus pauvres dans le monde. Votre nation se montre ainsi fidèle à sa tradition chrétienne. C’est pour moi un sujet de satisfaction de savoir qu’à maintes reprises, les représentants du Danemark dans les instances internationales ont exprimé des vues proches de celles des délégués du Saint-Siège, contribuant activement à favoriser un climat de réconciliation et de coopération constructive pour le bien commun.

Il importe aujourd’hui que tous les pays, quelle que soit leur puissance, unissent leurs efforts, non seulement pour aplanir les différends qui surgissent, mais aussi pour assurer au plus grand nombre une qualité de vie cohérente avec les principes éthiques d’un humanisme plénier qui, à nos yeux, correspond au dessein de Dieu sur le monde.

4. Au terme de cet entretien, je voudrais encore vous assurer, Monsieur l’Ambassadeur, que j’apprécie vivement les généreuses dispositions qui vous animent au seuil de la haute mission que vous allez remplir au nom de Sa Majesté la Reine de Danemark et du Gouvernement danois. Au Saint-Siège, vous trouverez toujours un accueil bienveillant et cordial auprès de mes proches collaborateurs, chaque fois que vous souhaiterez les rencontrer.

En formant les meilleurs vœux pour le plein succès de votre mission, comme pour le bonheur et la prospérité de votre cher pays, j’invoque, sur votre personne, Monsieur l’Ambassadeur, et sur ceux qui vous sont spécialement chers, ainsi que sur toute la nation que vous représentez, les Bénédictions divines.


*AAS 83 (1991), p. 886-887.

Insegnamenti di Giovanni Paolo II, vol. XIV, 1 pp. 70-72.

L'Attività della Santa Sede 1991 pp. 37-38.

L’Osservatore Romano12.1.1991 p.4.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.. 4, p. 7.

 

© Copyright 1991 - Libreria Editrice Vaticana

 

top