The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DE JEAN-PAUL II
AUX MEMBRES DE L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES
FILLES DE LA CHARITÉ DE SAINT VINCENT DE PAUL
SUR LE THÈME: «COMMENT ÊTRE, DANS ET POUR
LE MONDE D'AUJOURD'HUI, D'AUTHENTIQUES
FILLES DE LA CHARITÉ?»

Salle Clémentine
Lundi, 27 mai 1991

 

Chères Sœurs,

1. Vous êtes les déléguées de 30.000 Filles de la Charité. Quelle joie et quelle responsabilité! En vous saluant de tout cœur, je rejoins en esprit chacune de vos Sœurs et les remercie vivement au nom de l’Église et de tous ceux qui bénéficient de leur charisme vincentien. A vous, Sœur Juana Elizondo, je renouvelle mes vœux fervents de sagesse et de force d’âme. Les Supérieures générales qui vous ont précédées étaient issues de la terre de France, comme saint Vincent de Paul et sainte Louise de Marillac. Vos racines familiales sont de l’autre côté des Pyrénées. Votre élection éclaire d’une lumière nouvelle le caractère déjà très international de la Compagnie, dans la certitude que l’esprit des Fondateurs sera maintenu avec fermeté et enthousiasme, sur les pas de Sœur Suzanne Guillemin, de Sœur Lucie Rogé récemment décédée, de Sœur Anne Duzan, qui vous ont transmis ce qu’elles-mêmes avaient reçu d’une remarquable lignée de Supérieures générales.

2. En ces quelques mots du cœur, je voudrais faire écho au thème si important de votre Assemblée générale: «Comment être, dans et pour le monde d’aujourd’hui, d’authentiques Filles de la Charité?». Vous avez été fondées uniquement pour servir le monde des déshérités, des «petits». Je vous exhorte plus que jamais à partager la misère du monde contemporain, comme vos saints Fondateurs l’ont fait en leur temps et le feraient encore aujourd’hui.

La source vivifiante de votre service des pauvres est la contemplation quotidienne du Christ, partageant concrètement les souffrances, l’insécurité, le rejet, l’humiliation, le désespoir des pauvres. Contemplation bouleversante en elle-même! Contemplation qui vous inspire aussi dans la recherche d’un service efficace, que ce soit auprès des jeunes, des adultes, des vieillards, des malades, tous frappés par le fléau des misères engendrées par de nombreuses causes que vous connaissez, entre autres, par l’évolution rapide et mal contrôlée de la société actuelle.

Vous-mêmes, humbles servantes des pauvres, renouvelez sans cesse votre «goût» de la pauvreté, d’une pauvreté volontaire et digne, en renonçant à tout ce qui n’est pas nécessaire à votre vocation caritative. Le souffle de Pentecôte qui passa sur l’Église en état de Concile lui inspira de vouloir être davantage «servante et pauvre». Certes, l’Église s’efforce de vivre cet idéal. Cependant le poids des habitudes peut en éloigner. L’influence des modes de vie dans les pays les plus aisés et le besoin de moyens modernes et coûteux qu’il est légitime de mettre en œuvre pour l’apostolat, tout cela est à maîtriser et à équilibrer en pleine fidélité à l’esprit de vos fondateurs.

3. Permettez-moi, mes Sœurs, de souligner un autre élément de votre service des pauvres, d’ailleurs proposé à la réflexion de votre Assemblée générale: à savoir, le soutien que vous devez trouver dans votre vie communautaire et fraternelle. Sainte Louise de Marillac ne disait-elle pas: «Dieu soit béni de la bonne intelligence et sainte paix qui est entre vous; c’est ainsi qu’il faut vivre pour être chrétienne, à plus forte raison pour être Fille de la Charité»[1]? Vous enrichissez d’autant plus cette vie fraternelle qu’elle est nourrie au jour le jour par une prière communautaire vivante, à laquelle chaque Sœur apporte fidèlement le meilleur d’elle-même et de sa foi.

Chères Sœurs, au nom du Christ et de l’Église, j’ose vous mobiliser de nouveau pour le monde immense et très diversifié de la pauvreté. Que la grâce toute-puissante du Seigneur fasse des merveilles dans vos vies, qui sont déjà et seront davantage encore un appel - je le souhaite ardemment - pour les jeunes de notre temps, particulièrement sensibles à la misère! Avec mon affectueuse Bénédiction Apostolique!


[1] Sainte Louise de Marillac, Maximes de vie, n.73.

 

 

© Copyright 1991 - Libreria Editrice Vaticana

 

top