The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
AU CARDINAL HENRI SCHWERY ET AUX
PÈLERINS DU DIOCÈSE SUISSE DE SION

Jeudi, 7 novembre 1991

 

Monsieur le Cardinal,

 Après la célébration du consistoire de juin dernier, au cours duquel vous êtes entré dans le collège des Cardinaux, je suis heureux de vous revoir, alors que vous venez prendre possession de l’église paroissiale romaine dont vous êtes titulaire. Et j’ai le plaisir de vous voir entouré d’un groupe nombreux de pèlerins de votre diocèse de Sion. Leur présence traduit leur confiance et leur affection à l’égard de leur évêque, de même que leur participation aux liens plus étroits qui unissent désormais leur Pasteur avec l’Église de Rome.

A une époque récente, nous avons connu le Cardinal Journet et, en vue d’un précédent consistoire, je m’étais proposé d’élever au cardinalat le regretté Père Hans Urs von Balthasar; mais, depuis longtemps, aucun évêque suisse n’avait été appelé à faire partie de ces conseillers intimes de l’évêque de Rome. Désormais, avec vous, Monsieur le Cardinal, l’Église catholique qui est dans les Cantons suisses apporte le meilleur d’elle-même auprès du Successeur de Pierre. Je me réjouis que vous mettiez ainsi davantage au service de l’Église universelle votre riche expérience de prêtre, d’éducateur averti et de pasteur, présent aux événements et aux initiatives heureuses qui jalonnent la vie du peuple de Dieu aussi bien qu’aux épreuves et aux préoccupations qui peuvent le marquer.

Notre brève rencontre me donne l’occasion d’évoquer aussi les souvenirs précieux de ma visite pastorale de 1984 en Suisse - dans votre diocèse en particulier - et de nombreux contacts à Rome avec pasteurs et fidèles. Il me plaît de souligner également la fidèle présence de la Garde suisse dont plusieurs membres sont valaisans.

Chers amis, vous qui accompagnez le Cardinal Henri Schwery pour la cérémonie de prise de possession de son titre romain, votre pèlerinage vous fait retrouver les véritables fondations de l’Église de Rome: près de l’antique via Aurelia, la paroisse à laquelle le Cardinal est désormais attaché honore les Protomartyrs romains, la première génération de ces nombreux témoins intrépides de la foi qui ont subi les tourments et la mort parce que, à la suite de Pierre et de Paul, ils se sont donnés tout entiers au Christ Sauveur et parce qu’ils ont communié à sa Croix rédemptrice. L’édifice lui-même est de construction récente, mais, dans le patronage qui a été choisi, vous pouvez voir un signe de la continuité de l’Église et de la fécondité du sacrifice héroïque de baptisés qui se sont laissés totalement saisir par le Christ. Avec les Apôtres Pierre et Paul, les premiers martyrs ont vraiment enraciné l’Église dans cette Ville. Méditez leur témoignage! Leur mémoire inspire la vie des fidèles romains; elle guidera aussi la vôtre. Le lien personnel de votre évêque avec l’Église affermie par les martyrs sera pour vous un motif nouveau de vous sentir proches de l’évêque de Rome et, par la communion des saints, solidaires de tous les membres de l’Église universelle.

Monsieur le Cardinal, je confie à Notre-Dame votre ministère d’évêque de Sion et les nouveaux services que vous rendez au Siège apostolique. De tout cœur, j’invoque pour vous et pour tous vos diocésains la protection des saints Protomartyrs romains et je vous donne ma Bénédiction Apostolique en l’étendant volontiers au clergé, aux religieux, aux religieuses et aux fidèles laïcs de Sion.

 

© Copyright 1991 - Libreria Editrice Vaticana

 

top