The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
AUX MEMBRES DE LA DÉLÉGATION DE LA
RÉPUBLIQUE HÉLLENIQUE À L'OCCASION
DES CÉLÉBRATIONS EN L'HONNEUR
DES SAINTS CYRILLE ET MÉTHODE

Jeudi, 21 mai 1992

 

Madame,
Je suis heureux de recevoir au Vatican la délégation officielle du Gouvernement grec placée sous la conduite de Votre Excellence, venue à Rome pour représenter la Grèce aux célébrations en l’honneur des saints Cyrille et Méthode, qui se déroulent, comme de coutume, à la basilique paléochrétienne de Saint-Clément. Nous apprécions hautement cette participation qui donne toute sa force et tout son sens à l’hommage rendu à ces saints: nés en Grèce, à Salonique, ils ont annoncé la bonne nouvelle du Christ au-delà des frontières de leur patrie, en particulier aux peuples slaves. Dans l’Encyclique «Slavorum Apostoli», j’ai voulu souligner leur contribution «à la cause de la réconciliation, de la convivialité amicale, du développement humain et du respect de la dignité intrinsèque de chaque nation»[1]. C’est donc à juste titre qu’ils sont les co-patrons de l’Europe, de cette Europe qui doit s’inspirer de leur message pour raffermir son âme chrétienne et son identité spirituelle et même y trouver les racines de son unité.

La Grèce est sensible à ce message et elle le prouve par sa présence active au sein de la communauté européenne et des organismes de ce continent. Elle manifeste ainsi sa fidélité aux principes fondamentaux qui ont inspiré les conceptions philosophiques et culturelles dont la Grèce antique sut faire bénéficier les peuples, en jetant les fondements d’une convivialité pacifique et d’une collaboration mutuelle. Les vérités professées par tous les chrétiens doivent donner un contenu et une dimension plus spirituels à ces conceptions. Je souhaite que le témoignage de foi et le message des frères Cyrille et Méthode soient l’âme du développement humain et social de la Grèce et du continent tout entier.

Ils sont encore les saints Patrons et les inspirateurs des efforts œcuméniques de toutes les Églises du monde chrétien qui, dépassant des incompréhensions et des difficultés transitoires, contribuent à l’édification d’une Europe enracinée dans la justice et dans la solidarité. Les catholiques de Grèce peuvent être légitimement fiers d’être fidèles à ces idéaux et aux principes qui inspirent la vie civile de leur pays.

En vous remerciant de votre visite, Madame, je désire vous exprimer mes vœux fervents pour la prospérité et le bien spirituel et social du cher peuple de Grèce. J’invoque sur lui et sur ceux qui le gouvernent l’abondance des Bénédictions divines.


[1] Ioannis Pauli PP. II Slavorum Apostoli, 1.

 

 

© Copyright 1992 - Libreria Editrice Vaticana

 

top