The Holy See
back up
Search
riga

DISCORSO DI GIOVANNI PAOLO II
AI PELLEGRINI GIUNTI A ROMA PER LA BEATIFICAZIONE
DI UN MISSIONARIO MARTIRE E DI TRE RELIGIOSE
APOSTOLE DELL’AMORE DI CRISTO

Lunedì, 17 maggio 1993

 

1. Rivolgo il mio cordiale benvenuto a tutti voi, pellegrini convenuti in Roma in occasione delle solenni celebrazioni per i nuovi Beati Maurice Tornay, Marie-Louise de Jésus Trichet, Colomba Joanna Gabriel e Florida Cevoli. Ci ritroviamo stamane, dopo il suggestivo rito di Beatificazione, per rendere grazie ancora una volta al Signore per le meraviglie da Lui compiute in queste persone che la Chiesa ci addita come esempi e celesti protettori. Sono lieto di condividere con voi la viva partecipazione a questa rinnovata festa di santità, in cui si estendono e si consolidano i legami tra la Chiesa pellegrina sulla terra e la moltitudine di quanti già godono della comunione perfetta con Dio.

2. Saluto voi, carissimi Fratelli e Sorelle, che siete venuti per onorare la Beata Florida Cevoli, e meditare sugli esempi di virtù da lei lasciati. L’amore per il Cristo sofferente e la devozione per la Vergine addolorata suscitarono nell’animo della novella Beata una singolare sensibilità per i bisogni degli uomini, secondo la più genuina tradizione della riforma cappuccina. Se le esigenze della clausura posero, in un certo senso, dei confini alla sua testimonianza di evangelica solidarietà, non ne diminuirono tuttavia l’efficacia, rendendola anzi più profonda ed incisiva, come è, fra l’altro, testimoniato dalle lettere da Lei scritte a coloro che ricorrevano al suo illuminato consiglio ed al calore del suo sostegno spirituale. La sua testimonianza sia per i cristiani del nostro tempo, alle soglie ormai del terzo millennio, un pressante invito ad amare con cuore generoso Cristo e i fratelli.

Saluto anche voi, devoti della Beata Colomba Joanna Gabriel. La storia della sua vocazione presenta due fasi ben distinte: la prima, nella terra natale, la seconda a Roma. Joanna Matilde, nativa di Stanislawow, oggi Ivano-Frankivsk, brillante studentessa, scelse dapprima di consacrarsi a Cristo secondo la regola di San Benedetto nel Monastero di Leopoli, di cui divenne, non ancora quarantenne, Abbadessa. Costretta a causa di ingiuste calunnie a lasciare il Monastero, venne a Roma e qui diede inizio ad una nuova Famiglia Religiosa, le Suore Benedettine della Carità, innestando il carisma benedettino nel vivo dell’attività apostolica al servizio della gioventù femminile. Possa l’intercessione della Beata Colomba Joanna Gabriel aiutare la Chiesa a coniugare sapientemente contemplazione e apostolato, preghiera e carità, per rispondere adeguatamente alla missione della nuova evangelizzazione.  

3. Pater Maurice Tornay ist Zeuge des auferstandenen Christus gewesen bis zur Hingabe des Blutes durch sein Martyrium in Tibet. Er ist ein Mann unserer Zeit, der uns lehrt, was es bedeutet, Apostel zu werden. Wie Samuel hat er sein Herz dem Anruf des Herrn geöffnet; er hat sein ganzes Streben darauf ausgerichtet, seinen Charakter zu vervollkommnen und sein Leben so auszurichten, dab der Geist in ihm und durch ihn wirken konnte. Er fand freudige Erfüllung darin, seine freie Antwort auf die Einladung des Meisters zu geben. Dies ist ”herrlicher als alle Schönheiten der Erde“, so sagte er, der er sein Land verlassen und doch in seinem Herzen das Bild der Berge bewahrt hatte, wo er seine Ausbildung zum Priester empfangen hat und sich ihm das Empfinden für das körperliche und geistige Wohl der Menschen eingeprägt hatte, die in Not sind.

J’accueille avec joie les Chanoines du Grand Saint–Bernard, et spécialement Monseigneur Angelin–Maurice Lovey et Monseigneur Benoît Vouilloz. L’exemple du Bienheureux est un soutien pour la vie de prière exigeante et pour l’obéissance à l’Église nécessaires dans la vie communautaire et l’ardeur missionnaire.

Je remercie Monsieur Paul Schmidhalter de représenter ici les Autorités fédérales helvétiques. Je salue les catholiques suisses, plus particulièrement ceux du diocèse de Sion, conduits par leur Évêque, le Cardinal Henri Schwery, ainsi que les membres de la famille du Bienheureux. Qu’ils trouvent dans la vie du Père Tornay un modèle pour suivre le Christ dans le quotidien de l’existence! En effet, son premier souci était la réalisation de son devoir d’état: faire bien, par amour et avec humilité ce qui lui était confié. Servir était sa raison d’être. “ Je voudrais consacrer ma vie à aider les autres ”, disait–il. Pour lui, servir Dieu et servir l’homme, c’est tout un.

La famille Tornay manifeste la mission ecclésiale de toute famille chrétienne: les parents doivent s’attacher à être des exemples, car leur comportement est le miroir de leur foi. Ils ont aussi la charge de veiller au développement de l’être spirituel de leurs enfants pour les aider à répondre à leur vocation particulière, en ayant la certitude que Dieu veut uniquement le bonheur de ceux qu’il appelle à sa suite, dans le don total de lui–même, à la vie sacerdotale ou religieuse.

4. Je suis heureux de revoir tous ceux qui sont venus prendre part à la cérémonie de béatification de Mère Marie–Louise Trichet. Je salue les Évêques ainsi que les membres de la famille montfortaine et tous les pèlerins ici présents. Je salue en particulier les Filles de la Sagesse qui sont venues des nombreux pays où elles exercent leur activité avec compétence et dévouement. La diversité des lieux de leur implantation montre bien la fécondité de l’œuvre de leur fondatrice. Les siècles ont passé; la mémoire demeure. L’impulsion donnée par la Bienheureuse Marie–Louise de Jésus est toujours vivante, car elle a su se mettre à l’écoute des paroles de la Sagesse éternelle; elle a su recevoir les paroles confiées par le Christ à ses Apôtres et sans cesse reprises dans l’Église sous l’inspiration de l’Esprit de vérité.

Aujourd’hui, vous continuez, mes chères Sœurs, à vous porter au secours des détresses dont notre monde demeure marqué. Soyez persuadées que, par vous, l’Esprit ne cesse d’agir, au–delà des épreuves ou des difficultés d’un moment. Comme Mère Marie Louise Trichet, donnez à la Vierge Marie la place qui lui revient dans votre vie. Lorsque vous recevrez un pauvre, vous rencontrerez un frère de Celui qui est mort pour nous. Lorsque vous rencontrerez un enfant, vous verrez en lui un frère du Verbe que la Vierge sainte a porté en elle.

Je forme des vœux fervents pour la vitalité de votre Institut, pour le développement de ses activités et la naissance de nombreuses vocations. J’encourage chacune d’entre vous à rester fidèle aux vœux qu’elle a prononcés et à croire que le Seigneur veut, par elle, accomplir de grandes choses. Sur le chemin de la vie parfaite, vous avez désormais une compagne attentive et sûre. Que Dieu vous bénisse et vous garde! Tel est le souhait que je forme de grand cœur en vous confiant à l’intercession maternelle de la Bienheureuse Marie–Louise de Jésus.  

5. Carissimi Fratelli e Sorelle! L’esempio di Maurice Tornay, Marie-Louise de Jésus Trichet, Colomba Joanna Gabriel e Florida Cevoli accompagni il vostro cammino di vita cristiana. Siate voi i diffusori delle loro significative testimonianze di santità, propagatele con le parole e con la vita. È questo un invito rivolto anzitutto a voi, persone consacrate, che avete ricevuto in eredità lo stesso loro carisma, ma vale per tutti, giacché ogni battezzato è chiamato a seguire il Signore, con spirito libero e generoso.

Vi sostenga in tale impegno l’intercessione dei nuovi Beati, insieme con la materna assistenza della Vergine Santa, che fu per ciascuno di essi, guida sicura nel discernimento e nell’ubbidienza alla volontà di Dio. Vi accompagni anche la mia benedizione, che imparto di cuore a tutti voi ed ai vostri cari.

 

© Copyright 1993 - Libreria Editrice Vaticana

 

top