The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
AUX PARTICIPANTS AU CHAPITRE GÉNÉRAL
DES FRÈRES  MARISTES DES ÉCOLES

Salle Clémentine
Vendredi 15 octobre 1993

 

Chers Frères,

1. Il m’est agréable de vous accueillir à l’occasion de votre Chapitre général qui s’achève. Je salue votre nouveau Supérieur général, le Frère Benito Arbués, le Vicaire général et les conseillers, et je leur offre mes encouragements et mes vœux pour la mission qui vient de leur être confiée au service de l’Institut.

Notre rencontre m’est une occasion favorable pour vous dire toute l’estime de l’Eglise envers les religieux et les éducateurs que vous êtes. Votre témoignage de vie religieuse, à l’exemple du bienheureux Marcellin Champagnat, votre fondateur, est précieux autant pour les Eglises d’ancienne tradition que pour les jeunes Eglises: des hommes consacrés à servir Dieu et le peuple de Dieu, dans l’humilité et la simplicité, constituent un signe important pour montrer à la société contemporaine le chemin ouvert par le Christ à l’humanité. Je tiens à faire une mention particulière de certains de vos frères qui, depuis longtemps, connaissent des conditions difficiles, et je rends hommage à leur fidélité.

2. Votre Congrégation a été fondée pour l’éducation, en un temps où l’ignorance était fort répandue. Si les conditions ont changé, les besoins restent immenses. Gardez votre enthousiasme d’éducateurs des plus jeunes enfants, des adolescents, des étudiants. Vous pouvez leur apporter beaucoup en associant la qualité scolaire et universitaire de votre enseignement et la vigueur de la foi, en animant des établissements d’enseignement ou en prenant part à la pastorale catéchétique dans des cadres différents. Nous savons combien de jeunes vont actuellement comme à tâtons à la recherche du sens de leur vie. Faire œuvre d’éveilleurs de la foi, c’est vraiment travailler à la mission que le Seigneur a confiée à son Eglise.

3. Je voudrais souligner aussi le fait que votre Congrégation est présente en plus de quatre-vingts pays des cinq continents, et je souhaite que beaucoup de jeunes vous rejoignent pour développer encore votre œuvre. De toutes parts, arrivent des appels adressés à l’Eglise pour qu’elle contribue à l’éducation des jeunes. Les grands ordres d’enseignants constituent une des réponses les plus appropriées à ces attentes, particulièrement lorsqu’ils s’attachent à servir les familles les plus pauvres, ainsi que vous y invite le charisme de votre Institut.

4. Chers Frères, que la Vierge Marie, qui inspire et guide quotidiennement votre vie religieuse, rende votre apostolat fécond et fidèle à la Parole qui vient du Seigneur! J’invoque avec ferveur son intercession et celle du bienheureux Marcellin Champagnat pour vous tous. De grand cœur, je vous bénis ainsi que l’ensemble des Frères maristes et des jeunes qu’ils ont vocation de servir.

 

© Copyright 1993 - Libreria Editrice Vaticana

 

top