The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
À S. Exc. MONSIEUR ALPHONSE NIANGOULA,
NOUVEL AMBASSADEUR DE LA RÉPUBLIQUE DU CONGO*

Jeudi, 28 octobre 1993

 

Monsieur l’Ambassadeur,

C’est avec joie que je souhaite la bienvenue à Votre Excellence à l’occasion de la présentation des Lettres qui L’accréditent comme Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Congo.

Je suis sensible aux paroles courtoises de votre allocution et je vous remercie, en particulier, de m’avoir transmis l’aimable message de Son Excellence le Président Pascal Lissouba. En retour, je vous demanderai de lui adresser mes salutations respectueuses et de l’assurer de ma prière afin que Dieu l’assiste dans sa haute charge, pour le bien commun de tous les membres de la nation congolaise.

Vous avez eu l’amabilité d’évoquer, entre autres, les périples qui m’amènent à porter dans les diverses régions du monde les paroles de liberté, d’amour et de paix que, en messager de l’Evangile, je me fais un devoir de proclamer à la face de la terre. L’Eglise, vous le savez, Monsieur l’Ambassadeur, n’a d’autre visée que le service de l’homme et de toutes les grandes causes qui le touchent. Fidèle à la mission reçue de son fondateur, elle souhaite contribuer à l’insertion dans la vie sociale des valeurs les plus élevées de l’ordre moral et spirituel afin que, partout dans le monde, l’être humain puisse s’épanouir dans son éminente dignité de créature formée à l’image de Dieu.

Votre présence en cette demeure est le signe que le Congo est ouvert aux motivations d’ordre religieux et je ne doute pas que votre mission, officiellement inaugurée en ce jour, contribuera, d’une part, à resserrer les liens qui nous unissent et, d’autre part, à renforcer notre coopération dans la promotion de relations toujours plus équitables et pacifiques au sein de la famille des nations. Bientôt, j’aurai la joie d’accueillir ici-même les membres de la Conférence épiscopale du Congo qui viendront à Rome pour la visite « ad limina ». Ce sera pour moi l’occasion d’être une nouvelle fois proche de vos compatriotes, de prier pour votre pays, d’encourager les évêques congolais à poursuivre leur œuvre d’artisans de paix, à promouvoir la réconciliation, à susciter des actes concrets de solidarité et à travailler pour redonner la confiance en l’avenir. Comme d’autres pays africains, le Congo a connu des heures difficiles; cependant, je souhaite qu’à l’avenir, grâce à la sagesse de vos concitoyens, non seulement le pire soit toujours évité mais que les forces vives de la nation soient résolument engagées sur la voie du progrès démocratique.

En cette circonstance solennelle, vous me permettrez, Monsieur l’Ambassadeur, d’adresser aux fidèles de l’Eglise catholique au Congo mes salutations cordiales. Guidés par leurs évêques, ils demeurent disposés à se prodiguer en vue du développement national et ils ont à cœur d’apporter une coopération constructive à l’édification d’une société solide et prospère, conscients que c’est leur dignité de chrétiens d’offrir à leur patrie une prestation compétente.

Je vous offre mes vœux les meilleurs pour la noble tâche qui vous attend. Soyez certain que vous trouverez toujours ici un accueil attentif et une compréhension cordiale auprès de mes collaborateurs, particulièrement de ceux qui ont pour mission d’assurer la présence du Siège Apostolique dans la communauté internationale.

Sur Votre Excellence, sur le peuple congolais et sur ceux qui président à sa destinée, j’invoque de grand cœur l’abondance des Bénédictions divines.


*Insegnamenti di Giovanni Paolo II, vol.XVI, 2 p. 1152-1153.

L'Attività della Santa Sede 1993 p. 912-913.

L’Osservatore Romano 29.10.1993 p.7.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.44 p.6.

© Copyright 1993 - Libreria Editrice Vaticana

 

top