The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
À S. Exc. MONSIEUR LAMINE BOLIVOGUI,
NOUVEL AMBASSADEUR DE LA RÉPUBLIQUE DE GUINÉE*

Jeudi, 28 octobre 1993

 

Monsieur l’Ambassadeur,

Soyez le bienvenu au Vatican, où j’ai la joie d’accueillir Votre Excellence à l’occasion de la présentation des Lettres qui L’accréditent comme Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Guinée près le Saint-Siège.

Je vous remercie vivement de m’avoir transmis les aimables salutations de Son Excellence le Général Lansana Conte, Président de la République de Guinée. En retour, je vous prie de bien vouloir lui exprimer mes vœux déférents, dans l’agréable souvenir que je garde de l’accueil chaleureux qui m’a été réservé en Guinée l’an passé. Bien volontiers, je prie Dieu de l’assister dans l’accomplissement de sa haute tâche au service du peuple guinéen. Egalement, je demande au Seigneur de faire fructifier les efforts de ceux qui s’emploient avec votre Président, dans un climat difficile, à faire progresser les institutions démocratiques et à maîtriser avec calme et lucidité le destin politique du pays dans la légalité, la sécurité et la paix.

Dans votre allocution, vous avez évoqué, entre autres, le dévouement du Siège apostolique au bien-être de l’humanité et son souci d’être porteur d’espérance, surtout auprès de ceux qui connaissent la souffrance. Je suis sensible à ces marques d’appréciation et je vous en sais gré. L’Eglise tient en grande estime le dynamisme des hommes de ce temps, lorsqu’elle les voit engagés dans un labeur ardu pour la mise en valeur des richesses de la création et, plus particulièrement, pour la promotion de la personne humaine dans son développement intégral. Dépositaire de principes susceptibles d’éclairer singulièrement la marche des hommes, elle souhaite les leur offrir pour assurer à la vie de tous la sécurité, la stabilité et l’harmonie.

Il m’est agréable, Monsieur l’Ambassadeur, de vous entendre mentionner le climat de tolérance et de ferveur spirituelle qui existe entre les différentes communautés religieuses de votre pays. Je souhaite que les Guinéens restent attachés à cet héritage de leur passé, pour leur bien propre et celui du continent africain. Je forme le vœu que le sens de la solidarité se fortifie, dans le respect mutuel des convictions de chacun, afin que tous vos compatriotes travaillent la main dans la main pour l’avenir de la nation et qu’ils poursuivent leur route ensemble, dans le dialogue – seule voie respectueuse de l’homme – des peuples et des minorités.

Vous me permettrez de saluer, en cette circonstance, les catholiques de votre pays. J’ai eu la joie de célébrer avec eux et au milieu d’eux la foi qui nous est commune. Je conserve dans la mémoire du cœur le souvenir de nos ferventes rencontres et je leur exprime à nouveau mon souhait qu’ils vivent toujours davantage dans la communion fraternelle. Je puis vous assurer qu’ils sont disposés à collaborer au développement de la nation. Sous la conduite de leurs évêques, qui inspirent leur réflexion et leur action par des messages appropriés tels des guetteurs à la porte de la cité, ils continueront à œuvrer pour faire de la Guinée un pays où l’on vit dans la dignité, dans la justice et dans la convivialité. Ils s’efforceront d’enraciner les valeurs familiales, de former les consciences, d’apprendre aux jeunes, en particulier, à penser, à juger et à agir par eux-mêmes, les aidant à comprendre leur époque, à maintenir avec leurs aînés un dialogue constructif et surtout à vivre selon la vérité. L’avenir de la Guinée est fonction de la qualité morale et spirituelle de ses habitants, qui savent garder l’équilibre et la hiérarchie des valeurs dans leur comportement personnel et dans la façon d’assumer leurs responsabilités.

Au moment où commence votre mission, je vous offre mes vœux les meilleurs pour l’heureux accomplissement de votre tâche. Soyez assuré que vous trouverez ici l’accueil attentif et compréhensif dont vous pourrez avoir besoin.

Sur Votre Excellence, sur Monsieur le Président de la République, le Gouvernement et le peuple de Guinée, j’invoque de grand cœur l’abondance des Bénédictions divines.


*Insegnamenti di Giovanni Paolo II, vol. XVI, 2 p.1160-1162.

L'Attività della Santa Sede 1993 p.919-921.

L’Osservatore Romano 29.10.1993 p.9.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.44 p.7.

 

© Copyright 1993 - Libreria Editrice Vaticana

 

top