The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
À UN GROUPE DE JEUNES DE ROUEN

Lundi 25 avril 1994

 

Chers amis,

Je remercie votre Archevêque, Monseigneur Duval, de vous conduire jusqu’à moi. C’est avec un vif plaisir que je vous accueille ici. Je souhaite que votre pèlerinage à Rome soit une belle occasion de bien saisir toutes les dimensions de l’Eglise. Vous venez auprès des tombeaux de Pierre et de Paul: ils sont les premiers qui ont établi l’Eglise à Rome. Ils demeurent des colonnes du Corps du Christ, répandu à travers le monde. Vous marchez ici sur les traces de nombreux martyrs et de saints aux vocations très diverses: ils ont modelé le visage de l’Eglise en reflétant, chacun à sa manière, le visage du Christ.

A Rome aussi, vous pouvez entrevoir ce qui fait la vitalité de l’Eglise aujourd’hui: c’est un carrefour pour les chrétiens de tous les continents. En ce moment, se déroule l’Assemblée pour l’Afrique du Synode des Evêques; mais l’Eglise universelle est concernée: priez pour vos frères et sœurs d’Afrique, priez pour leurs Eglises, pour la paix et le développement humain de leurs pays trop souvent blessés et défavorisés; inspirez-vous aussi de leur enthousiasme pour la foi et de leur sens très vif de la communauté.

Vous êtes à des étapes fondamentales de votre formation: je vous invite à recevoir la Parole de Dieu qui est parole de vie: par les Apôtres et les Evangélistes, le Seigneur s’adresse à vous, il vous appelle à le suivre, il vous transmet les dons de la foi, de l’espérance et de l’amour.

Chers amis, puissiez-vous dire avec saint Paul: « Je sais en qui j’ai mis ma foi »[1]! A partir de là, vous saurez reconnaître la grandeur de la vocation de l’homme. Vous vous engagerez à toujours respecter sa vie. Vous vous préparerez à fonder une famille qui reflète la communion d’amour qui est en Dieu. Vous serez des artisans de relations sociales justes et fraternelles. Vous défendrez la dignité du travail pour le bien de tout homme. Vous participerez activement à la vie de l’Eglise, et, si l’appel vous est adressé, vous vous engagerez totalement à son service.

La communauté ecclésiale compte sur vous. En confiant votre avenir chrétien au Seigneur, mort et ressuscité pour que nous ayons la vie, je vous bénis de tout cœur.


[1] 2 Tim. 1, 12.

 

 

© Copyright 1994 - Libreria Editrice Vaticana

 

top