The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
AUX ÉTUDIANTS DE LA FACULTÉ ORTHODOXE
DE THÉOLOGIE DE THESSALONI
QUE

Samedi 5 mars 1994

 

Chers amis,

«A vous grâce et paix»[1]: avec ces paroles de l’Apôtre Paul aux Thessaloniciens, je vous souhaite la bienvenue, à vous, étudiants de la faculté de théologie de Thessalonique.

A Rome, vous découvrez un patrimoine chrétien, sans doute différent du vôtre, mais complémentaire; vos contacts personnels favoriseront le partage fraternel des démarches théologiques et spirituelles, qui est une contribution et un enrichissement pour la vie de nos Eglises en vue de l’unité, ainsi que pour la construction de l’Europe des peuples et de la foi. Dans cette perspective, l’œuvre des saints Cyrille et Méthode, que j’ai voulu proclamer patrons de l’Europe avec saint Benoît, est pour nous exemplaire; en partant de votre cité, ils sont venus à Rome, avant d’aller dans la région du Danube pour annoncer l’Evangile, dans le respect des cultures rencontrées. A la suite des saints frères de Thessalonique, puissiez-vous être comme des traits d’union entre nos deux traditions et entre nos Eglises!

Des liens spirituels et historiques nous unissent. En effet, à Thessalonique comme à Rome, Paul a prêché l’Evangile. Ses Lettres aux Thessaloniciens et aux Romains demeurent un appel vigoureux à saisir, grâce à l’intelligence, la profondeur du mystère de Dieu, pour y adhérer pleinement. Vos recherches en théologie doivent pouvoir vous conduire jusqu’à une compréhension toujours plus profonde de la Parole vivante, pour en être les témoins auprès des hommes de notre temps, qui attendent de connaître le Sauveur du monde.

Dès votre retour dans votre patrie, je vous demande de transmettre mon salut cordial à vos évêques, en particulier au Métropolite Panteleimon de Thessalonique, ainsi qu’à l’ensemble des professeurs et des étudiants de la faculté de théologie. En terminant, je vous confie à la miséricorde de la sainte Trinité et à l’intercession de la Theotokos, en reprenant les paroles de l’Apôtre Paul: «Nous faisons mention de vous dans nos prières, sans cesse, nous gardons le souvenir de votre foi active, de votre amour qui se met en peine, et de votre persévérante espérance, qui nous viennent de notre Seigneur Jésus-Christ»[2].


[1] 1 Thess. 1, 1.

[2] 1 Thess. 1, 2-3.

 

© Copyright 1994 - Libreria Editrice Vaticana

  

top