The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX MEMBRES DE L'ASSOCIATION DES JOURNALISTES
CATHOLIQUES DE BELGIQUE POUR LA PRÉSENTATION
DES
«ÉTRENNES PONTIFICALES»

Salle Clémentine
S
amedi 19 novembre 1994

 

Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs
,

C’est pour moi une grande joie de recevoir la délégation de l’Association des journalistes catholiques et de l’Union des journaux catholiques de Belgique. Je remercie tout d’abord votre Président pour ses paroles chaleureuses. Votre présence est aussi une nouvelle occasion pour m’unir par la pensée à tous vos compatriotes, auxquels je n’ai pu rendre visite comme je l’avais prévu, au mois de mai dernier.

Votre démarche auprès du Successeur de Pierre est un témoignage de l’attention filiale que vous portez au Saint-Siège et à sa mission spirituelle et charitable à travers le monde, mission rendue possible grâce au partage et à la solidarité des Eglises locales, des mouvements et des associations comme les vôtres, à l’exemple de la première communauté chrétienne[1].

De voorstellen van uw Voorzitter geven blijk van de manier waarop u, katholieke journalisten, uw taak tot het verschaffen van informatie verstaat. Bij de presentatie aan onze tijdgenoten van de vreugde en het lijden van uw broeders en zusters in alle contintenten, bent u niet alleen geroepen om hen in kennis te stellen van gebeurtenissen, maar ook om door analyse en reflectie, die geïnspireerd zijn door christelijke waarden, hun hart te verruimen tot wereldwijde dimensies en hen uit te nodigen om zich steeds meer verantwoordelijk te weten voor elkaar. De overdracht van informatie wordt zo een moment van geestelijke en morele vorming.

D’autre part, lorsque nous sommes informés des besoins de ceux qui souffrent, notre responsabilité suppose des actes concrets: nous avons la charge de présenter au Seigneur nos frères qui sont dans des situations difficiles; il nous appartient aussi de nous mobiliser pour donner réconfort et assistance, ce qui est un devoir non seulement de justice mais surtout de charité, charité par laquelle nous rendons présent le Christ[2]. Comme le précise encore Origène, « par nature, nous sommes tous réciproquement le prochain les uns des autres; mais par les œuvres de charité, on se rend le prochain de celui à qui on fait le bien »[3].

Notre rencontre me permet de vous remercier chaleureusement pour votre soutien. Je vous saurai gré d’exprimer ma vive gratitude à vos lecteurs pour leur aide généreuse. Je souhaite que votre pèlerinage à Rome vous conforte dans votre mission de chrétiens, dans l’Eglise et dans le monde. En vous confiant à l’intercession des saints Apôtres Pierre et Paul, qui ont su répandre la Bonne Nouvelle de l’Evangile, et de saint François de Sales, patron des journalistes, de grand cœur, je vous accorde ma Bénédiction Apostolique.


[1] Act. 4, 32-34.

[2] Cfr. S. Thomae Summa Theologiae, IIa-IIae, q. 23.

[3] Origène, Commentaire sur le Cantique.

 

 

© Copyright 1994 -  Libreria Editrice Vaticana

 

top