The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
AUX PÈLERINS VENUS À ROME
 POUR LA CANONISATION D'EUGÈNE DE MAZENOD

Lundi 4 décembre 1995

Chers Frères dans l’épiscopat,
Chers amis Oblats de Marie Immaculée,
Chers Frères et Sœurs,

1. Au lendemain du jour qui m’a permis d’élever Monseigneur de Mazenod à la gloire des autels, je suis heureux de vous retrouver et de vous accueillir à nouveau auprès du tombeau de saint Pierre, pour lequel il avait une si grande vénération.

J’adresse avant tout un cordial souhait de bienvenue à tous les membres de la famille terrestre de saint Eugène de Mazenod. La canonisation de votre parent selon la chair, qui est devenu citoyen des cieux et «concitoyen des saints», rappelle à tous l’importance de l’éducation chrétienne donnée dans les familles dès l’enfance. Vous savez que l’on cite souvent le mot du jeune Eugène à l’un de ses oncles qui voulait le dissuader de devenir prêtre: «Eh quoi, mon oncle, ne serait-ce pas un grand honneur pour notre famille de finir par un prêtre?». C’est la foi qui inspire cette remarque, une foi éveillée et mûrie grâce à l’action de parents profondément chrétiens animés par l’amour du Seigneur et de son Eglise.

Familles chrétiennes, votre mission est primordiale! Dans la grande tradition illustrée notamment par saint François de Sales, Eugène écrivait à sa sœur récemment mariée: «Le mariage est saint, il ne peut donc être obstacle à la sainteté». Dans le célibat consacré comme dans la vie conjugale, le Seigneur, qui est le seul saint, donne part à sa sainteté.

2. La famille de saint Eugène de Mazenod, dès son accession au siège de Marseille, ce fut son diocèse tout entier. Je salue ici avec plaisir la délégation de pèlerins marseillais venus sous la conduite de Monseigneur Bernard Panafieu, et notamment les jeunes du collège de Mazenod. Vous savez avec quel soin l’évêque parcourut son diocèse et le réorganisa à la suite de la déchristianisation opérée par la Révolution. Par les visites pastorales, la fondation de paroisses et de séminaires, la réforme du clergé, la célébration de la liturgie, la prédication aux foules, un immense amour des pauvres, il ne cessa de faire du peuple qui lui était confié «une nation sainte, une race choisie, un sacerdoce royal».

Près de 40 années d’un ministère d’une extrême fécondité: une telle durée n’eût été ni possible ni pensable sans un profond amour de l’Eglise. Saint Eugène aura aimé l’Eglise que le Christ a voulu se présenter, «sans tâche, ni ride, ni aucun défaut; il la voulait sainte et irréprochable». C’est pourquoi il aidait chacun à s’ouvrir à l’Eglise universelle, à vivre dans l’union avec l’Evêque de Rome, à être attentif aux besoins spirituels et matériels du monde entier. Jamais, alors que les difficultés ne lui ont pas été épargnées, il n’a perdu l’espérance.

3. Son œuvre pastorale est un éloquent témoignage en faveur de la paix entre les fils et les filles de l’Eglise. Je saisis cette occasion pour saluer tout particulièrement le groupe des pèlerins venus de Corse, sous la conduite de Monseigneur André Lacrampe. Le nouveau saint que nous vénérons avait envoyé des Oblats de Marie Immaculée à Vico et à Ajaccio, pour y tenir le séminaire. Demeurez fidèles à son esprit. Je vous encourage vivement dans votre démarche de paix et de réconciliation. L’île de Beauté doit surmonter les divisions qui sont sources de souffrance. J’invoque de manière pressante l’intercession de saint Eugène sur vous-mêmes et sur tous les habitants de la Corse.

Soyez fidèles à votre vocation profonde d’hommes et de femmes hospitaliers, généreux et fiers de leur foi!

4. And you, dear Oblates of Mary Immaculate, it is with joy that I meet you again and confirm you in the mission which you have received from Christ through your Founder. Twenty years have passed since his beatification, and in the course of those years you have worked ever more earnestly to know him better yourselves and to make him known to others. As your Rule bids you, continue to "follow in the footsteps of Jesus Christ" and, in so doing, "strive to be saints", walking "courageously along the same paths trodden by so many labourers for the Gospel".

An immense field for the apostolate still lies open before you; this is both exhilarating and demanding. Evangelizing the poor remains the primary missionary concern of the Church. As I said in my Encyclical "Redemptoris Missio", missionary activity proper, or the mission ad gentes, "can be characterized as the work of proclaiming Christ and his Gospel, building up the local Church and promoting the values of the Kingdom". The holiness of your lives makes you zealous missionaries for the evangelization of Christians and non-Christians. I know your fervour well. Continue to give priority to proclaiming Christ, in faithfulness to your motto: "To evangelize the poor". By your community life, by faithfulness to your Founder, you will not cease to bear fruit, as the presence of many Bishops from your Congregation clearly attests.

6. Słowa serdecznego pozdrowienia kieruję do pielgrzymów, którzy przybyli z Polski i z różnych stron świata na kanonizację Eugeniusza de Mazenod.

Ten wielki Biskup i Założyciel Oblatów Maryi Niepokalanej został nam dany przez Kościół jako przykład heroicznej wiary, nadziei i miłości. Jego apostolstwo polegało na przemienianiu świata mocą Chrystusowej Ewangelii. Idźmy drogą, którą wyznaczył nam Święty Eugeniusz – niech miłość do Chrystusa i do Kościoła ciągle w nas wzrasta i wydaje obfite owoce duchowe.

7. An die Pilger deutscher Sprache richte ich ebenso einen sehr herzlichen Willkommensgru. Ihr habt einen besonderen Grund zur Freude, da wir in diesem Jahr den hundertsten Jahrestag der Gründung der deutschen Oblatenprovinz feiern können. Besonders auf die Oblaten deutscher Herkunft geht die Gründung neuer Diözesen in Namibia, in Südafrika und in Lateinamerika zurück. Schreitet auf diesem vom heiligen Eugen vorgezeichneten Weg weiter voran! Ich bin glücklich, Euch dabei mit meinen Gedanken zu begleiten und Euch mit meinem Gebet zu unterstützen.

8. Os saludo cordialmente, queridos peregrinos de lengua española. Muchos habéis venido desde lejos, y entre vosotros veo a numerosos jóvenes. Ya sabéis que los jóvenes son valientes misioneros de otros jóvenes. Por esto, Cristo os confía la misión de difundir la Buena Nueva de su Resurrección, especialmente entre los movimientos que siguen el espíritu de san Eugenio. ¡Que el Señor suscite también numerosas y santas vocaciones entre vosotros!

9. Infine, saluto cordialmente tutti gli altri pellegrini qui presenti. Carissimi, vedete come la canonizzazione di un santo offra a Roma l’occasione di mostrare l’immagine della Chiesa universale.
Vi auguro di ritornare nei vostri Paesi pieni di fede e fiduciosi nell’avvenire della Chiesa una, santa, cattolica ed apostolica.

Benedetto sia Dio che ci ha fatto sperimentare in questi giorni, a quale comunione d’amore chiama i santi e, per loro intercessione, «ogni uomo venuto in questo mondo» (Gv 1, 9)! Vi affido tutti a Sant’Eugenio de Mazenod, e di cuore imparto a ciascuno una speciale Benedizione Apostolica.

 

 

© Copyright 1995 - Libreria Editrice Vaticana

 

top