The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
AU CHAPITRE GÉNÉRAL DES FRÈRES
DE L
’INSTRUCTION CHRÉTIENNE DE SAINT-GABRIEL

Samedi 7 janvier 1995

 

Chers frères,

Votre chapitre général me donne l’heureuse occasion de vous accueillir et je remercie le Frère Jean Friant des sentiments qu’il m’a exprimés en votre nom, alors qu’il vient d’être confirmé dans sa charge de Supérieur général des Frères de l’Instruction chrétienne de Saint-Gabriel.

Vous tenez vos assises peu de temps après la conclusion du Synode des évêques sur la vie consacrée et je note avec satisfaction que vous faites vôtres les orientations mises en relief par cette assemblée. Je ne puis que vous encourager dans votre désir de revitaliser votre Institut, afin que vous répondiez de mieux en mieux à votre vocation spécifique de religieux éducateurs, destinés spécialement à l’apostolat auprès des plus pauvres. L’église, dans les différentes régions du monde où vous êtes présents, compte sur les personnes consacrées pour donner à son action pastorale toute sa vigueur, grâce à leur dynamisme apostolique conjugué avec leur ardeur spirituelle.

Vous êtes donc appelés à vivre pleinement votre condition de religieux laïcs. Gardez le souci constant d’unir dans votre formation et dans votre réflexion l’intensité de l’exigence spirituelle, la rigueur dans l’intelligence de la foi et la qualité de la vie communautaire. Du point de vue de la spiritualité, vous êtes parmi les héritiers de la grande tradition montfortaine, à laquelle je suis attaché comme vous le savez. la suite de saint Louis-Marie, laissez-vous guider par l’amour de la Sagesse éternelle, avec l’appui de la Mère du Seigneur, pour être toujours abandonnés à la volonté de Dieu. Approfondissez aussi sans cesse votre intelligence de la foi, afin de recevoir pleinement la splendeur de la vérité; et vous ressentez vous-mêmes la nécessité de pratiquer un discernement lucide entre les doctrines et les courants qui se proposent à vous dans les divers continents, notamment lorsqu’il s’agit d’une juste inculturation du message évangélique. La plupart des frères vivent en petits groupes; la qualité de leur vie communautaire en est d’autant plus importante, car elle constitue un élément indispensable à leur équilibre personnel et à la crédibilité de leur témoignage.

Du fait que vous êtes spécialement destinés à exercer des responsabilités éducatives, toutes vos qualités de religieux sont nécessaires, pour faire de vous, en collaboration avec vos autres collègues, des animateurs de jeunes. Apportez-leur, en même temps que vos compétences professionnelles, votre ardeur d’hommes de foi et d’espérance, de même que votre générosité envers le prochain. l’image de vos fondateurs, mettez-vous au service des pauvres qu’il faut conduire sur les chemins de la vérité et de la vie, c’est-à-dire sur les chemins ouverts par le Rédempteur, pour dépasser les zones d’ombre et d’incertitude où trop de jeunes peinent à trouver leur voie.

Chers frères, dans les limites d’un entretien nécessairement bref, je ne puis que mentionner ainsi certains des sujets sur lesquels vous réfléchissez dans la perspective de la revitalisation de votre Institut. Mais je tenais à vous dire la confiance de l’église, alors qu’elle fait le point et prépare l’entrée dans un nouveau millénaire. J’apprécie que vous participiez pleinement dans ce grand mouvement qui doit conduire à un véritable renouvellement dans l’accomplissement de la mission confiée par le Christ à tous les membres de son Corps.

Avec vous, j’évoque le souvenir du Père Gabriel Deshayes qui demeure votre inspirateur, j’invoque l’intercession de saint Louis-Marie Grignion de Montfort et de la bienheureuse Marie-Louise de Jésus pour qu’ils vous accompagnent sur votre route. Je vous confie spécialement à Notre-Dame, votre «première Supérieure», et, de grand cœur je vous accorde, ainsi qu’à chacun de vos frères, la Bénédiction Apostolique.

 

© Copyright 1995 - Libreria Editrice Vaticana

 

top