The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
À UN GROUPE DE JOURNALISTES
BELGES

Jeudi 16 novembre 1995

 

Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs,

C’est avec joie que je vous accueille aujourd’hui dans la maison du Successeur de Pierre, vous qui représentez l’Association des Journalistes catholiques et l’Union des Journaux catholiques de Belgique. Votre présence ravive en mon cœur le souvenir de mon voyage dans votre pays, à l’occasion de la béatification de votre compatriote, le Père Damien de Veuster.

lk bedank uw Voorzitter voor de delicate wijze waarop hij heeft gesproken over de persoon van de Apostel van de melaatsen, die iedere christen herinnert aan zijn zending in de wereld. De leerling van Christus ontdekt immers de oneindige liefde die zijn Heer hem toedraagt, een liefde die Hem ertoe heeft gebracht om zijn leven te geven voor de mensen. Op onze beurt komt het ons toe om hiervan getuigenis af te leggen bij onze broeders en zusters, speciaal bij de armsten en de kleinsten. Uw komst naar de opvolger van Petrus plaatst zich in dit perspectief. En vanaf het allereerste begin van de Kerk zijn de christenen zich ervan bewust, dat de praktijk van de naastenliefde onder de mensen en onder de volkeren een fundamentele vereiste is van een waarachtig leven in navolging van de Heer. Het is in deze geest, dat men in aile tijden gehoor moet geven aan de uitnodiging van Clemens van Alexandrië die zegt: « Opent uw hart voor al degenen die God tot zijn leerlingen heeft gerekend » [1].

Je voudrais vous exprimer ma gratitude et la gratitude de l’Église pour le geste que vous accomplissez en ce jour. Je vous demande de transmettre mes remerciements chaleureux à tous vos lecteurs, qui ont répondu généreusement à votre appel et qui témoignent ainsi de leur attention et de leur attachement à la mission de l’Église universelle. Je confie votre vie professionnelle de journalistes à l’intercession de saint François de Sales, votre saint patron, pour que votre travail soit toujours davantage un service de nos contemporains. En effet, par l’information et l’analyse des faits de société, vous vous attachez à ouvrir le cœur de vos frères à des réalités qui dépassent leur horizon quotidien; vous les rendez attentifs aux détresses d’hommes et de femmes défigurés dans leur dignité; vous les aidez à se réjouir des réussites réalisées dans la gestion de le création et dans les recherches techniques et scientifiques. En tout cela, vous contribuez à relier les hommes entre eux et vous participez à l’édification de la grande famille humaine, en tissant des liens invisibles entre les personnes, les liens de la solidarité et de l’attention amoureuse, car tout homme est notre frère.

Au terme de notre rencontre, en demandant au Christ de vous accompagner sur votre route, je vous accorde de grand cœur ma Bénédiction Apostolique, ainsi qu’à vos familles, à tous vos confrères et à l’ensemble de vos lecteurs.


[1] S. Clementis Alexandrini Dialogus de Trinitate, 1.

 

 

© Copyright 1995 - Libreria Editrice Vaticana

 

top