The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
AUX MEMBRES DU «GROUPE RAOUL FOLLERAU»

Salle Clémentine
Samedi 27 avril 1996

 

Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs,
Chers amis
,

1. C'est avec grande joie que je vous accueille en ce lieu et, à travers vous, c'est l'ensemble du «Groupe Raoul Follereau » qu'il me plaît de saluer dans la multiplicité de ses ramifications, avec les membres qui le composent, les familles qu'il représente, les donateurs qui le soutiennent et les centaines de milliers de malades guéris ou en cours de traitement qui constituent sa première raison d'être. Je vous remercie vivement, Monsieur le Président, pour votre présentation chaleureuse de la personne et de l'action de votre fondateur, ainsi que du groupe humanitaire que vous animez.

Je tiens tout d'abord à rendre grâce à Dieu pour les résultats obtenus en un demi-siècle, depuis le jour où Raoul Follereau décida de se consacrer à la lutte contre le fléau de la lèpre qui ravageait des pays entiers et interdisait à des milliers d'êtres humains de mener une existence digne de ce nom. Saisi par la détresse de ces pauvres dont le corps était devenu la plus contraignante des limites, il se mit à leur service avec une ardeur communicative. Comme tout véritable chrétien, il prit au sérieux la phrase du Christ: « Ce que vous aurez fait au plus petit d'entre les miens, c'est à moi que vous l'aurez fait » [1].

Riche personnalité aux nombreuses facettes, Raoul Follereau sut allier des qualités complémentaires dont l'union permit de magnifiques réalisations. Il avait la vertu de compassion: « J'ai toujours été obsédé, écrivit-il, par la misère et plein d'admiration et d'amitié pour ceux qui la combattent à quelque stade que ce soit ». Même s'il avait conscience qu'« on ne peut pas envelopper toute la misère du monde », il n'en fit pas moins le don total de sa personne pour faire reculer la misère: « J'ai pensé qu'il y avait là de quoi remplir largement la vie d'un jeune homme, que j'étais alors. Et je m'y suis consacré ».

2. Forts de cet exemple entraînant, vous avez à cœur de poursuivre son action et vous avez encore devant vous un champ immense, puisque, non contents de combattre la lèpre, vous vous attaquez également à toutes les lèpres! Vous rayonnez depuis Adzopé, premier village des lépreux fondé en 1942, jusque sur tous les continents. Dans les pays lointains comme dans vos villes et dans leurs banlieues, il ne manque pas de détresses cachées, de situations désespérées, de vies brisées auxquelles vous cherchez à apporter le réconfort de la parole et du geste, du sourire et de l'amitié, de la compassion et de l'offrande de vous-mêmes.

Je vous félicite et je vous encourage à œuvrer avec persévérance dans les pays dévastés par la guerre ou ravagés par les épidémies. «Notre appel, disait Raoul Follereau, gardera toujours sa même actualité ». Il se faisait ainsi l'écho des paroles du Christ: « Les pauvres, vous les aurez toujours avec vous » [2]. Et vous saurez associer les pus démunis au patient travail qui leur permet de retrouver leur dignité, car vous n'avez jamais affaire à des cas, mais à des personnes.

3. Comme vous l'avez déjà fait, vous coopérerez avec les églises sur tous les continents pour unir vos forces et remporter les victoires de la vie. je tiens à vous dire avec force mon estime, ma confiance et ma reconnaissance pour tout ce que vous faites. Raoul Follereau vous a tracé un chemin, car il avait lui-même suivi le Christ qui est le Chemin [3]. À son école, vous pourrez discerner ce qui est juste et bon et l'accomplir dans l'enthousiasme.

Que Dieu vous accompagne, chers amis! Qu'Il achève par vous ce qu'Il a Lui-même commencé! Pour vous encourager dans votre action, qui est source d'espérance, je vous donne de grand cœur ma Bénédiction Apostolique et je l'étends à tous ceux qui vous sont chers.


[1] Matth. 25, 40.

[2] Io. 12, 8.

[3] Cfr. Io. 14, 6.

 

© Copyright 1996 - Libreria Editrice Vaticana

 

top