The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
AUX PÈLERINS VENUS POUR LA PROCLAMATION
DU DOCTORAT DE THÉRÈSE DE LISIEUX

Salle Paul VI
Lundi 20 octobre 1997

 

Chers Frères dans l'Épiscopat,
Chers amis
,

1. La journée d'hier vous a permis de prendre part à une cérémonie rare dans la vie de l'Église, mais riche de sens: la proclamation d'un Docteur de l'Église. Je salue cordialement chacun des pèlerins qui sont présents ce matin, notamment Monseigneur Pierre Pican, Évêque de Bayeux et Lisieux, ainsi que Monseigneur Guy Gaucher, son Auxiliaire et Monseigneur Georges Gilson, Archevêque de Sens et Prélat de la Mission de France. Vous avez souhaité venir vous mettre à l'école de celle qui incarne pour nous la « petite voie », la voie royale de l'Amour. Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face fait partie de ce groupe de saints en qui l'Église reconnaît des maîtres de vie spirituelle. Docteur, elle enseigne, car bien que ses écrits n'aient pas eu la même nature que ceux des théologiens, ils sont pour chacun d'entre nous une aide puissante pour l'intelligence de la foi et de la vie chrétienne.

2. Je me tourne vers les représentants de l'ordre des Carmes et les salue chaleureusement, car cette proclamation du Doctorat de Thérèse de Lisieux est pour eux une fête à un titre particulier. Je salue de grand cœur toutes les personnes consacrées et les membres des mouvements spirituels qui se placent sous le patronage de sainte Thérèse de Lisieux. Je vous encourage à rester fidèles au message qu'elle donne à l'Église: elle le donne grâce à vous, vivants témoins de son enseignement. Ayez à cœur de vous mettre sans cesse à l'écoute de son message et de le répandre autour de vous, par votre parole et votre exemple.

3. Pour notre temps, Thérèse est un témoin puissant et proche d'une expérience de la foi en Dieu, en Dieu fidèle et miséricordieux, en Dieu juste par son Amour même. Elle vivait profondément son appartenance à l'Église, Corps du Christ. Je crois que les jeunes trouvent effectivement en elle une inspiratrice pour les guider dans la foi et dans la vie ecclésiale, à une époque où le chemin peut être traversé d'épreuves et de doutes. Thérèse a connu maintes formes d'épreuves, mais il lui a été donné de demeurer fidèle et confiante; elle en porte témoignage. Elle soutient ses frères et sœurs sur toutes les routes du monde.

4. Teresa, nella sua semplicità, è modello di vita offerta al Signore sin nei gesti più piccoli. Scriveva infatti: « Voglio santificare i battiti del mio cuore, i pensieri, le azioni più semplici unendoli ai suoi meriti infiniti » [1]. É con simili disposizioni di spirito che ella si rivolse un giorno al suo Maestro e Signore dicendo: « Vi chiedo di essere voi stesso la mia santità » [2].

Scaturiscono dall'unione con Cristo i frutti di carità che dobbiamo lasciar maturare anche in noi. Teresa aveva ben compreso che ë proprio qui l'origine dell'amore aperto verso gli altri: « Quando sono caritatevole, è Gesù solo che agisce in me; più sono unita a lui, più amo tutte le mie Sorelle » [3]. Nelle difficoltà che la vita quotidiana necessariamente presenta non cercava mai di far valere i suoi diritti, ma era sempre pronta a cedere davanti ad una Consorella, anche se questo le costava molto interiormente. Ecco un'attitudine che, in ogni epoca della vita della Chiesa, deve essere imitata dai battezzati, di qualunque età e condizione. Solo la virtù dell'umiltà, che Teresa ha domandato a Cristo con insistenza, rende possibile un'autentica attenzione per gli altri.

5. Unida a Cristo y entregada a los demás, Teresa se siente inclinada naturalmente a extender su amor a todo el mundo. Mi predecesor, el Papa Pio XI, ha puesto de relieve este aspecto de su doctrina espiritual al proclamarla « Patrona de las misiones » en 1927. Partiendo del amor que la une a Cristo, comienza a identificarse con la Bien amada del Cantar de los Cantares: « Llévame en pos de ti » [4]. Después comprende que, con ella, el Señor atrae la multitud de los hombres, puesto que su alma tiene un inmenso amor por ellos. « Todas las almas a quienes ama son arrastradas a seguirla » [5]. Con una maravillosa audacia y finura espiritual, Teresa se apropia de las palabras de Jesús después de la Cena, para decir que también ella entra a formar parte del gran movimiento por el que el Señor atrae a todos los hombres y los conduce al Padre: « Vuestras palabras, ¡oh Jesús!, son, por lo tanto, mías y puedo servirme de ellas para atraer sobre las almas, que están unidas a mí, los favores del Padre celeste » [6].

6. Chers frères, chers amis, il vous appartient de vivre chaque jour de cette doctrine offerte désormais publiquement à Église entière. Vous aurez à cœur de vous l'approprier, de la faire mieux connaître. Comme l'Écriture sainte que Thérèse citait avec prédilection elle n'est jamais trop difficile pour rebuter, jamais assez facile pour être épuisée: « Elle n'est ni fermée à en être décourageante, ni accessible à en devenir banale. Plus on la fréquente, moins on s'en lasse, plus on la médite, plus on l'aime » [7].

En vous souhaitant beaucoup de découvertes et de joies à l'école de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face, Docteur de l'Église universelle, je vous donne de grand cœur la Bénédiction Apostolique et je l'étends à tous ceux que vous représentez et qui vous accompagnent spirituellement.


[1] Sanctae Teresiae a Iesu Infante Prières, 10.

[2] Ibid. 6.

[3] Sanctae Teresiae a Iesu Infante Ms C, 12 v.

[4] Cant. 1, 4.

[5] Sanctae Teresiae a Iesu Infante Ms C, 34 r.

[6] Ibid. 34 v.

[7] S. Gregorii Magni Moralia in Job, XX, 1, 1.

 

© Copyright 1997 - Libreria Editrice Vaticana

 

top