The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
À UN GROUPE D'ÉVÊQUES PARTICIPANT
À UN SÉMINAIRE ORGANISÉ PAR LA CONGRÉGATION
POUR L'ÉVANGELISATION DES PEUPL
ES

Vendredi 19 septembre 1997

 

Monsieur le Cardinal,
Chers Frères dans l'Episcopat
,

1. Au terme d'une session intense, destinée à l'information et à la réflexion sur de multiples aspects de votre charge épiscopale, je suis heureux de vous accueillir. Ma gratitude va à Monsieur le Cardinal Jozef Tomko et aux collaborateurs de la Congrégation pour l'Évangélisation des Peuples qui ont organisé ces semaines de réflexion. Je vous salue tous cordialement, Évêques d'Afrique, pour la plupart, mais également d'Amérique Latine et d'Océanie. Ma pensée se porte aussi vers ceux de vos confrères du Viêt-nam que nous attendions, mais qui, je le regrette, n'ont pu se joindre à vous.

2. Je suis heureux de cette rencontre, car elle manifeste l'affectus collegialis qui unit les Pasteurs de l'Église universelle autour de l'Évêque de Rome. Au cours de vos journées d'étude, vous avez pu renouveler votre regard sur les différents aspects de votre ministère propre. Il est vrai que, parfois, il peut vous sembler lourd à porter dans sa complexité. Je voudrais vous encourager à y faire face, au nom même de l'Esprit Saint qui vous a été donné lors de votre ordination épiscopale. L'Évêque qui vous a conféré la plénitude du sacrement de l'ordre a prié ainsi le Seigneur: « Répands sur celui que tu as choisi la force qui vient de toi, l'Esprit souverain que tu as donné à ton Fils bien-aimé » [1].

La mission épiscopale a une grande ampleur; à vues humaines, elle est presque impossible. Mais, si elle requiert un investissement total de votre personne, vous n'êtes pas laissés sans appui. C'est dans l'Esprit du Christ que vous êtes faits serviteurs de son Corps qui est l'Église, l'Église particulière confiée à chacun et l'Église universelle, avec le Successeur de Pierre, « fondement perpétuel et visible de l'unité de foi et de communion » [2].

3. Je vous invite à méditer souvent le message du Nouveau Testament sur le Saint-Esprit, particulièrement ce que disent de lui les Apôtres Jean et Paul. Il vous sera toujours d'un grand réconfort de redécouvrir la richesse des dons de l'Esprit. Je vous adresse volontiers les paroles de saint Paul: « Appliquez-vous à conserver l'unité de l'Esprit par ce lien qu'est la paix. Il n'y a qu'un Corps et qu'un Esprit » [3]. C'est en effet grâce à l'Esprit que vous êtes le fondement de l'unité dans la communauté diocésaine, de l'unité du presbyterium et de l'unité de tous les baptisés: « Un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême » [4]. En discernant la présence de l'Esprit dans la diversité des personnes et des situations, cherchez toujours à affermir l'unité du diocèse, en commençant par montrer une constante sollicitude envers les prêtres, vos collaborateurs immédiats. Que tous, disponibles à l'action de Dieu en eux [5], se donnent entièrement à la mission commune, chacun dans son rôle de ministre, de personne consacrée ou de fidèle laïc!

4. Dans l'entretien de Jésus avec les Apôtres après la Cène, l'insistance est grande sur la promesse de l'Esprit, « l'Esprit de vérité [qui] vous introduira dans la vérité tout entière » [6]. C'est en lui qu'est fondé leur ministère d'annonce de la Bonne Nouvelle, d'enseignement de la doctrine du salut. Comme successeurs des Apôtres, vous avez à promouvoir, et parfois à défendre, l'authenticité du message chrétien. La vraie référence, à travers toute la Tradition de l'Église et son Magistère, c'est en réalité l'Esprit qui nous ouvre à la compréhension de la vérité révélée intégralement dans le Fils incarné. En vous mettant personnellement à son écoute, dans la prière comme par l'étude, vous serez d'autant plus assurés et convaincants que vous serez vous-mêmes dociles à l'Esprit.

5. « L'amour de Dieu - nous dit saint Paul - a été répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous fut donné » [7]. Habités par l'Esprit, consacrez tout votre ministère à mettre en oeuvre le commandement nouveau qui couronne l'enseignement du Seigneur [8]. Saisis par l'amour indissociable de Dieu et des hommes, animez sans relâche le service de la charité, le partage en faveur des plus démunis, le secours aux égarés ou aux désespérés, l'appui aux foyers qui doivent mûrir leur amour en y reconnaissant le don de Dieu, une pastorale pleine d'affection envers les jeunes à éduquer, les démarches de conciliation lorsque des oppositions se font jour, le dialogue avec les frères et sœurs d'autres traditions religieuses. Ainsi la présence de l'Esprit, source d'espérance, sera manifestée à travers votre action.

6. Chers Frères qui vivez les premières années de votre épiscopat, par ces quelques réflexions, je désire avant tout vous encourager à servir « dans la nouveauté de l'Esprit » [9] le peuple de Dieu que vous avez la charge de guider et d'enseigner, et qui compte sur vous « comme de bons intendants d'une multiple grâce de Dieu » [10]. Prenez appui sans cesse sur le Paraclet, consolateur et défenseur. Il vous soutiendra pour donner tout son dynamisme à votre mission d'évangélisateurs. Dans vos Églises particulières, au sein de vos peuples, la tâche est immense. Le Pape vous fait confiance pour la poursuivre avec la vigueur de l'Esprit de vérité et d'amour. En invoquant pour vous-mêmes et pour tous les fidèles de vos diocèses l'intercession de la Vierge Marie et des saints Apôtres, je vous donne de grand cœur la Bénédiction Apostolique.


[1] Pontificale Romanum, « De ordinatione Episcopi, presbyterorum et diaconorum », 47.

[2] Lumen Gentium, 18.

[3] Eph. 4, 3-4.

[4] Ibid. 4, 5.

[5] Cfr. Phil. 2, 13.

[6] Io. 16, 13.

[7] Rom. 5, 5.

[8] Cfr. Io. 13, 34.

[9] Rom. 7, 6.

[10] 1 Petr. 4, 10.

 

© Copyright 1997 - Libreria Editrice Vaticana

  

top